Le Pic Cezy (2209m) depuis le pont d’enfer (670m) aux Eaux-Chaudes

  • Déniv: +1500m – 7h30 – Niveau: Montagnard
  • Date:  Randonnée à Faire – Vallée d’Ossau – Départ:   pont d’enfer Eaux-Chaudes
  • La vue du sommet est extraordinaire.
  • Difficultés: Faite attention sur l’arrête finale. Le sentier est tracé et il est préférable de le suivre et de regarder ou on met les pieds, surtout sur la vire herbeuse qui monte sous le sommet. On termine par 30 à 40 mètres de bon rocher ou on met les mains par endroits.

.

Voir la randonnée du Pic de Cézy depuis le Pont du Goua (966m)

.

_ _ _ _ _ Google_Earth_logo _ _ _ _ _

.

(Trace réalisée sur plan 1/25000 et non sur le terrain !)

Je n’ai pas encore fait cette randonnée depuis le pont d’enfer des Eaux-Chaudes, pour cette raison les photos suivantes ne sont que les clichés de ma sortie au pic de cézy depuis le Pont de Goua.

.

.

.

.

.

.

La montée sur la vire herbeuse, à ne faire qu’en l’absence de neige !

.

Sommet du Pic de Cézy (2209m)

.

Panorama à 360° depuis le sommet du Pic de Cézy (2209m)

camera-panorama

Photos extraites du Panorama ci-dessus:

.

.

.

.

.

.

Le Pic du Midi d’Ossau (2884m).

.

Mariano

.

La descente au col.

.

Voir la randonnée du Pic de Cézy depuis le Pont du Goua (966m)

.

2 réponses
  1. Pascal Jouniaux
    Pascal Jouniaux dit :

    Voilà voilà… ma sortie au pic de Cézy ne s’est pas mal déroulée, en dépit du changement d’horaires et du couvre-feu. Sauf au départ des Eaux-Chaudes, où une villageoise m’a envoyé du mauvais côté du torrent, avant que j’aille ensuite buter, de l’autre côté, contre une paroi d’escalade (grande trace jaune sur le rocher). Bref, j’ai pour la première fois voulu utiliser un GPS (que j’avais téléchargé sur ton application), en mode avion. Résultat : j’ai perdu une heure en bas!
    Par la suite, j’ai rejoint le point de départ du topo, et j’ai suivi la signalétique jaune et rouge jusqu’à la cabane de Cambeilh ; là, matelas, couvertures, j’envisageai déjà d’y passer le couvre-feu au chaud. Après, j’ai navigué à vue, d’abord par-delà la crête de barres rocheuses au-dessus de Cambeilh, puis retrouver le col de Lurdes et mes marques. Le reste s’ensuit, avec deux hésitations : lorsqu’on passe de l’autre côté du versant de Cézy, un névé avait installé ses quartiers d’hiver. Un autre internaute ayant conseillé le piolet, je l’ai sorti à l’aller pour franchir la passe (pas au retour, où j’ai décidé de passer sur le rocher juste au-dessus du névé) ; puis, un trailer espagnol m’ayant dépassé, je l’ai aperçu de la crête sur l’autre versant, ce qui m’a incité à basculer à mon tour ; or, à cet endroit, il fallait enjamber par-dessus le gaz, et le rocher s’y détachait de la paroi. Après une petite avalanche de pierres, j’ai renoncé et trouvé plus loin où changer de versant, sans difficultés. Beau temps persistant, à 15 heures 30, pour apprécier le paysage malgré le vent, merci Mariano ! Enfin, redescendu au Eaux… Bonnes, ce qui m’a valu une nuit en cabane, avant de refaire le chemin vers les Eaux-Chaudes le lendemain, dès l’aube.

    Répondre
  2. Marie
    Marie dit :

    Pic de Cézy fait hier par le pont de Goua.
    Météo idéale + très joli sommet = fantastique journée !
    Merci Mariano pour les précieuses informations que tu nous donnes et que je ne manque jamais de consulter avant de partir en rando.
    Remarque concernant la montée sur la crête: il vaut mieux éviter le pierrier de droite et la brèche. Il est beaucoup plus facile de viser la pente herbeuse située entre les deux pierriers. Un sentier permet d’accéder sur la crête sans difficulté, on évite ainsi le passage délicat après la brèche.

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...