Select Page

Randonnée Bardenas Reales (las Cortinas 373m)

Randonnée Bardenas Reales (las Cortinas 373m)
  • Espagne  – 2h00 – Déniv: +150m – 6 km
  • Date:  08.05.2011 – Niveau: Marcheur
  • Départ:   Parking la Castildetierra (290m)

Important: Avant de partir pour les Bardenas, aller visité le site de Frédéric Moncoqut: http://www.bardenas-reales.net/ afin de vous renseigner sur les interdictions du moment (beaucoup d’itinéraires sont fermés à cause des rapaces qui y nichent).

.

El Cabezo de las Cortinas est un observatoire idéal pour découvrir les immenses étendues des Bardenas, malheureusement nous ne pouvant plus monter sur ce plateau et voir la vue plongeante sur le Castildetierra, nous avons nous même été refoulés gentiment par les gardes du parc, mais je vous rassure la vue depuis le sommet sans nom que j’ai baptisé moi-même Las Cortinas avec une altitude supérieurs au Cabezo (373m au lieu de 364m) est quasi identique.

3em et dernier jour: Randonnée en boucle à las Cortinas (373m)

Le Castildetierra est le monument naturel le plus photographié des Bardenas Reales.

Cette curiosité géologique est très vulnérable : le vent, la pluie, le froid et la chaleur l’érodent peu à peu, et lui feront bientôt perdre la tête (décapité). Dans quelques années le Castildetierra disparaitra, vaincu par cette érosion impitoyable et permanente !!! Dans combien de temps ? maximum 40 ans, mais les scientifiques l’avouent : la chute peut arriver dans 5, 10 ou 15 ans. Personne ne sait exactement quand.

.

_ _ _ _ _  Google_Earth_logo _ _ _ _ _

.

Difficultés: Aucune par beau temps

.

Pour cette dernière journée, le soleil est au rendez-vous.

Vous ne rêvez pas, c’est bien un bateau ! nous sommes à 130km de l’océan Atlantique (à vol d’oiseau), mais il paraît que la mer était ici il y a quelques milliers d’années, ceci explique cela !

.

Nous prenons notre temps pour le petit déjeuner,

en espérant que le brouillard se lève rapidement au-dessus des Bardenas pour cette dernière journée.

.

C’est parti !

.

Balisage des itinéraires permis aux véhicules.

Borne en béton avec plaque d’itinéraire VTT et itinéraire permis aux véhicules.

.

Une Réseve Naturelle au coeur des Bardenas, la faune et la flore y est très caractéristique et variée: des invertébrés (escargots, crabes), des poissons (des barbots, des anguilles), des amphibiens (triton), des reptiles (tortue lépreuse, vipère à museau)…

Il est marrant cet oiseau !

.

De nombreuses espèces aquatiques passent l’hiver ici. On y trouve plus de 25 espèces de mammifères (renard, chat sauvage, lapin, lièvre ibérique, sanglier), ainsi que des vautours, des aigles royaux et d’autres rapaces, mais aussi un nombre important d’oiseaux des steppes tels que l’alouette cendrille et l’outarde.

Il est splendide cet oiseau, photographié depuis la voiture (pas très net), mais il est tellement beau !

La huppe fasciée est un oiseau au long bec gracile légèrement arqué, avec une huppe érectile de plumes roussâtres au bout noir, un dos arlequin teinté de jaunâtre, une poitrine orangée, enfin un vol saccadé et bondissant.

.

Des moutons !

Les quelques moutons qui sont dans le parc des Bardenas ne font pas de lait.

.

Le Castildetierra,

départ de notre randonnée ou plutôt promenade, accessibles aux marcheurs (2h pour la boucle).

.

Le brouillard ne s’est pas encore levé, les photos seront plus belles au retour.

.

La formation d’une cheminée de fée est lorsque le relief ne dispose plus que d’un petit chapeau de pierre.

Cette curiosité géologique est très vulnérable : le vent, la pluie, le froid et la chaleur l’érodent peu à peu,  le Castildetierra disparaîtra bientôt, Dans combien de temps ? maximum 40 ans, mais les scientifiques l’avouent : la chute peut arriver dans 5, 10 ou 15 ans. Personne ne sait exactement quand.

.

Dans notre programme, nous avions prévu de contourner le Castildetierra par les barrancos, mais les

pluies d’hier n’ont pas totalement séchées le sol et nous devons renoncer à cette petite boucle.

.

Boucle qui aurait été sympa,

.

ça sera pour une prochaine fois.

.

.

Avant de prendre la piste pour las Cortinas, nous allons faire

une petite visite à la   statue du Segador (le moissonneur) qui se trouve à deux pas du Castildetierra.

.

La brume commence à s’évaporer doucement mais surement.

.

Les stigmates des précipitations d’hier sont encore présentes.

.

.

Un premier rayon de soleil sur le Castildetierra !

.

Canard prenant son envol, magnifique !

.

Du blé !

il n’est pas rare de trouver des cultures en plein milieu des Bardenas, je ne connais pas l’histoire,

mais il me semble que c’est pour fixer la terre des Bardenas au sol . . . . ?

.

Heureusement qu’il y a les filles dans le groupe comme Françoise

pour me signaler les belles fleurs se trouvant tout le long du sentier.

.

Mauve Sylvestre

.

Les Orchidées sauvages sont de toutes beauté !

Ophrys ciliata, synonym O. speculum (Ophrys miroir)

.

Adonis aestivalis (Adonis d’été)

.

Ophyrs apifera (Ophrys abeille)

.

 Ophrys lutea (Ophyrs jaune)

.

Le soleil cette fois-ci a percé définitivement les nuages.

.

.

Athena

.

.

.

Poste de commandement de l’armée espagnole.

.

Le Castildetierra au loin.

.

.

.

C’est quand même plus beau avec un ciel bleu !

.

.

Le lac de las Cortinas avec le Cabezo du même nom en face.

.

Sommet de las Cortinas (373m) que nous allons gravir tout à l’heure.

.

Les strates de roches offrent de bien belles couleurs.

.

Cabane.

.

.

Françoise a fait sa petite cueillette de thym et romarin.

.

.

André en tant qu’ancien militaire,

scrute avec soin la zone militaire que nous verrons un peu plus loin dans le topo.

.

Beau panorama sur le Cabezo de las Cortinas 364m.

.

Les paysages sont toujours aussi magnifiques, c’est bien un authentique désert.

.

Le Castildetierra est juste derrière ce plateau el Cabezo de las Cordinas 364m.

.

.

Cabane de berger.

.

Petite pause pour Marinette avant de s’élever un peu plus haut.

.

Une cheminée de fée (aussi appelée selon les régions demoiselle coiffée, pyramide ou hoodoo) est une sorte de grande colonne naturelle faite de roches friables, le plus souvent sédimentaires, et dont le sommet est constitué d’une roche plus résistante aux effets de l’érosion. Ces formes parfois étranges, présentes un peu partout sur la planète, sont à l’origine de nombreuses croyances ou légendes.

.

Las Cortinas 373m, ne cherchez pas, c’est moi qu’il lui est donné ce nom, ne pouvant pas faire el Cabezo

de la Cortinas, il fallait bien que je trouve un titre pour cet unique sommet de la journée.

.

.

Comme vous le voyez, il n y a pas une grande difficulté, il suffit de monter les escaliers,

d’ailleurs c’est Athena qui nous montre le chemin.

.

Mainette, Françoise, Laurent et Mariano.

.

.

Jean-Paul et André laissent éclater leurs joies avec Véronique en bas pour immortaliser l’instant !

.

.

Panorama en direction del Castillo de Peñaflor.

.

La Piskerra que nous avons faite hier avec un retour spectaculaire sous la pluie !

.

En 1951 l’Armée de l’Air installe un champ de tir et de bombardement sur 2.222 hectares,

au coeur même de la Bardena Blanca, ci-dessous la cilble ! . . . . . .

.

On peut voir au loin, les vestiges d’anciens avions de guerre.

.

Tous les jours de la semaine, vous pourrez voir les avions de chasses tel que les  F18, mirage ou autres, n’étant pas un spécialiste ? Depuis peu de temps suite à des plaintes, les avions ne volent au-dessus des Bardenas que 30mn par jour du lundi au vendredi et n’ont droit qu’à 10mn pour larguer les bombes.

.

Et oui, ils larguent des bombes, la preuve ici . . . . .

.

Et il n’est pas rare de trouver des projectiles dans les Bardenas Reales,

celui là, n’a manifestement pas explosé !

.

.

.

Beaucoup de barrancos  à l’intérieure de la zone  militaire.

.

Le vent est un élément clef dans les Bardenas; le relief s’y est modelé selon ses caprices.

Pas étonnant de voir des éoliennes au loin !

.

El Castillo de Peñaflor que l’on voit bien sur la photo, il est bâti sur un socle rocheux posé

en équilibre semblant précaire au sommet d’un piton argileux est un spectacle des plus étonnants.

.

Vue sur le lac de las Cortinas.

.

Phlomis lychnitis (Phlomis lychnite)

.

.

Nous redescendons par le même escalier de la montée.

.

.

.

Un petit oiseau.

.

Encore un oiseau avec une belle crête.

.

Barrancos.

.

.

Il est bien entendu interdit de pénétrer dans la zone militaire.

.

.

.

Toujours étonnant !

.

.

.

.

.

.

Il suffit de prendre la piste en face de nous pour monter au plateau del Cabezo de las Cortinas 364m,  mais à mi-chemin de cette piste, deux gardes du parc des Bardenas nous on fait savoir qu’il était dorénavant interdit de monter au sommet, que les panneaux d’interdiction à l’accès avaient été  déposés par des tiers.

La raison de cette interdiction, est qu’il y a des espèces qui y nichent.

.

.

Une fleur ?

On dirait du coton !

.

.

Ne pouvant pas monter au sommet, retour au castildetierra.

On peut apercevoir au loin quelques névés sur les premiers contreforts des Pyrénées côté espagnol.

.

Athena, n’arrête pas de faire des allers retours entre nous, et sachant que nous sommes

espacés de plus de 50m, je vous laisse imaginer les km qu’elle a parcourus.

.

Un milan noir

.

Superbe !

.

Retour au lac de las Cortinas.

.

.

.

Petit d’oiseau.

.

Mariage de couleurs.

.

Piste menant au parking.

.

.

C’est pas pour rien que les espagnols, l’appellent la demoiselle !

Depuis ce point de vue, elle ressemble bien à une demoiselle avec sa robe !

.

Tout le monde est là, sauf le photographe !

.

Ce matin, il manquait le ciel bleu !

.

Le Castildetierra dans toute sa splendeur !

.

Le ravinement de ce côté là, est vraiment étonnant !

.

Cette fois-ci le photographe est avec eux, un petit coup de passe-passe, comme les magiciens,

mais sans la baguette magique, avec un logiciel de photos, chacun son truc !

.

.

.

Cabane de Pancho

(à 900m du Castildetierra).

.

Casse-croûte avant de reprendre la route pour la France.

.

Des paysages magnifiques qui peuvent être parcourus aussi en VTT.

.

A bientôt,

on reviendra, c’est sûr !

.

Avant de sortir des Bardenas, joli champ de coquelicots.

.

3 belles journées en compagnie de Marinette, Françoise, Francine, Véronique, Jean-Paul,

Laurent et André, tous appartenant à l’association  des Amis du parc Nationnal des Pyrénées.

Merci à tous !

.

Lien Randonnée 2em jour: La Piskerra 468m

.

Lien site de Frédéric Moncoqut: http://www.bardenas-reales.net/

.

Rappel: L’accès au Parc Naturel des Bardenas Reales est autorisé uniquement entre 08h00 et une heure avant le coucher du soleil. Il est obligatoire de respecter le balisage des pistes (ces pistes sont autorisées aux véhicules motorisés et aux VTT). Le camping est interdit sur toute la zone des Bardenas et la zone militaire est strictement interdite d’accès.

Retour-Haut-de-Page

About The Author

9 Comments

  1. jessica

    Juste un GRAND merci pour vos nombreuses photos et conseils… Débutante en rando je me rêve les bardenas depuis un loooooooooong moment et je me prépare et me renseigne afin d’y aller début juillet … je cherche les itinéraires et les randonnées qu’on pourrait faire, ainsi qu’un endroit où passer la nuit afin d’éviter de faire la route après une dure journée de balade …. Si vous avez des conseils je suis preneuse (ne parlant pas un mot d’espagnol qui plus est … )

  2. yves

    Merci

    Vous m’avez donné envie et nous y sommes allés. C’est superbe !

  3. j-p huguenin

    je trouve cela magnifique.jp.

  4. j-p huguenin

    bravo c’est magnifique .
    jp.huguenin

  5. Jean-Mi

    Bonjour p’tit poulet,
    Après être un super randonneur, te voilà devenu un sacré photographe, tu as manqué ta vocation et fait concurrence au célèbre grand « photographe de la nature », je veux parler du Suisse Samuel Bitton !

    @+Bises à vous deux

  6. Robert

    Bonjour Mariano,
    Hélas se termine cette randonnée de trois jours en votre compagnie, dans ce décor magique, aux couleurs féériques par écran interposé. Lorsque l’on prend le temps d’agrandir chacune de vos photos en format « fond d’écran », c’est sublime et l’impression d’être du voyage est presque réelle. Merci pour tous ces moments de détente et de bonheur.
    Cordialement

  7. francoise d'avignon

    bonjour à vous deux ,
    extraordinaire ce voyage et vos photos ,je vais mettre ça sur mon blog , comme d’habitude je renvoie chez vous bien sur , ça m’a beaucoup plus j’aimerai bien faire ça en semptembre pour nos vacances …
    j’ai vu que la petite pupucette était de la balade , avec ses petites pattes elle devait être claquée ….
    je vois que vous avez eu beau temps c’est tant mieux , bon pour le moral ,
    pas trop triste la reprise ?
    je vous embrasse tous les deux sans oublier une carresse à la petite chienne, bisous d’avignon et merci pour ce voyage
    francoise du bled ….
    ps , j’ai admiré la demoiselle , rocher magique , un peu moins admiré la roquette …j’espère que l’on ne risque rien en se baladant par là ? ….. rassurez moi avant que je parte merci et bises ….francoise

  8. SAYOUS

    Bravo Mariano!
    Non seulement tu es un photographe remarquable mais aussi un très agréable compagnon de randonnée. Je suis contente d’avoir eu la chance de te cotoyer pendant ces quelques jours ainsi que Marinette. Ce fut un souvenir inoubliable et j’espère qu’il y en aura bien d’autres…
    Une fan
    Françoise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Feu d’artifices de couleurs !

Liste des Topos et Randonnées Météo Montagne  

    refuges dans les Pyrénées

Cartographie TopoPyrénées

Les 6 derniers commentaires

Les Sentiers de la Mer

Les sentiers de la Mer

S’abonner aux articles

Nombre d'abonnés inscrits à ce jour:

Contact Mail