Select Page

Randonnée Bardenas Reales (Ralla 498m)

Randonnée Bardenas Reales (Ralla 498m)
  • Déniv: +350m – 13,5  km – 5h00 – Espagne – Date:  06.05.2011
  • Niveau: Randonneur Départ Cabane villa Coneja (370m)
  • 3 jours de randonnées dans les Bardenas Reales

Important: Avant de partir pour les Bardenas, aller visité le site de Frédéric Moncoqut: http://www.bardenas-reales.net/ afin de vous renseigner sur les interdictions du moment (beaucoup d’itinéraires sont fermés à cause des rapaces qui y nichent).

1er jour:

Randonnée à la Gorra (460m), Angarillones (491m) et Ralla (498m)

Situées au Sud-Est de la Navarre, dans la région de la Ribera, les Bardenas couvrent une grande étendue de terre sans habitations, délimitée au Nord par la rivière Aragon, à l’Ouest par la N-121 et au Sud par le fleuve Ebre. Avec une altitude maximale de 650m à Punta la Negra et une minimale de 260m au Barranco (petit canyon) de Limas, les Bardenas s’étendent sur 42.500 hectares (45km de long sur 25 de large dans ses plus grandes dimensions).

.

_ _ _ _ _  Google_Earth_logo _ _ _ _ _

.

Les Bardenas Reales ne sont qu’à 160km à vol d’oiseau de Pau.

Difficultés: Aucune par beau temps

Restez vigilants sur les crêtes en cas de fortes rafales de vent.

Il pleut très rarement sur les Bardenas Reales, les précipitations s’élèvent seulement à 400 mm par an, les néophytes doivent savoir que la pluie transforme le sol des Bardenas en terrain totalement impraticable, que ce soit à pied, à bycyclette ou à moteur. La terre des chemin et l’argile des Barrancos se transforment en un piège dangereux pouvant empêcher tout déplacement. De même, les températures élevées de l’été, difficiles à supporter en milieu de journée, font des Bardenas une zone particulièrement étouffante.

.

Les randonnées dans les bardenas Reales sont nombreuses et il faut plusieurs années pour les faire, autant dire que les itinéraires peuvent changer d’une année à l’autre, c’est pourquoi je ne vais pas trop vous indiquer le chemin de ces trois randonnées que nous avons faites.

.

Pour accéder au départ de cette randonnée, passage obligatoire par le monument del Pastor Bardenero qui se trouve à côté de la piste menant à la cabane.  De G à droite: Laurent, Francine, Françoise, Jean-Paul, Véronique, André, Mariano et sans oublier Marinette (au-dessus de nous)

.

Les Bardenas ne sont qu’à 160km à vol d’oiseau, mais  il vous faudra tout de même 4 h de voiture.

Après un bon casse-croûte à la cabane  villa Coneja (370m), nous partons pour notre 1er sommet:

La Gorra (460m)

.

Un paysage irréel, ressemblant à un vrai décor de western.

.

20mn seulement depuis la cabane pour vous hisser au sommet de la Gorra (460m) et contempler

un panorama extraordinaire avec un dépaysement absolu par rapport à nos belles Pyrénées.

.

.

Paysage de couleurs où alternent l’ocre de la roche, le vert des cultures et le bleu du ciel.

.

La notoriété des Bardenas Reales tient au caractère insolite et spectaculaire de ses reliefs.

.

425 km2 où se succèdent hauts plateaux et basses plaines agrémentés de glacis d’érosion, d’inselbergs

de cheminées de fée, de ravins sinueux, de badlands, de collines massives, et de falaises vertigineuses.

.

Depuis la crête de Gorra, vue sur la Piskerra (468m) que nous ferons demain.

.

.

Les Bardenas Reales doivent leurs superbes et extraordinaires paysages à différents processus érosifs.

.

Gorra (460m)

.

Par moment,

de fortes rafales de vent nous obligent à rester vigilants sur une crête qui n’est pas très large.

.

.

Vue en arrière sur notre parcours déjà effectué.

.

La Gorra 460m.

.

Photo souvenir: Mariano, Françoise, Marinette, Véronique et Laurent en bas: Jean-Paul, André et Francine sans oublier la petite Athena qui fait partie du groupe. Les chiens ne sont pas interdits dans les Bardenas, mais attention ! peu de Gîtes ou hôtels acceptent nos amis les bêtes.

.

La Piskerra 468m.

.

.

Un peu de verdure dans ce paysage désertique.

.

Insolite !

.

La Piskerra 468m.

.

.

.

.

Athena.

.

Champ de blé.

.

.

.

.

Les Bardenas Reales

constituent le deuxième désert européen après celui de Tabernas situé en Andalousie.

.

Moins austère que l’andalou, le desert navarrais se distingue

par l’incroyable profusion de ses paysages d’érosion répartis sur 42500 hectares de superficie.

.

Les Bardenas Reales sont toutefois loin d’être un désert pur et dur,

loin de pouvoir être comparées au Sahara ou à l’Atacama.

.

Il s’agit bien d’une zone désertique, inhabitée, mais les paysages s’offrent au regard

avec une étonnante diversité:

.

Reliefs montueux, tabulaires ou ruiniformes, vaste plaines ouvertes et vides,

zones vierges de toute végétation, steppes, cultures agricoles et pinèdes . . .

.

l’Armée de l’Air espagnole a installé un champ de tir et de bombardement sur 2.222 hectares,

au coeur même de la Bardena Blanca, il est bien sûr interdit de pénétrer dans la zone militaire.

.

Non, nous ne sommes pas au Maroc ou au désert américain, mais bien en Espagne !

.

.

Sommet d’Angarillones 491m

(1h45 depuis le départ)

.

L’Orchidée sauvage (Ophrys miroir « ciliata »)

.

Nous avons rencontré plusieurs orchidées sauvages de différentes couleurs sur notre chemin.

Ophrys jaune (lutea)

.

(Orchidées)

Ophrys miroir ciliata

.

Guêpe orchidée.

.

.

Los barrancos.

.

Les barrancos ont été creusés par les écoulements hydriques.

.

.

.

Le Rallon altitude 500m.

.

Francine, il ne faut pas aller plus loin . . . . . . !

.

Oui, les Bardenas Reales sont bel et bien une terre insolite,

un pur produit de l’érosion, une véritable anomalie géologique fichée au pied des Pyrénées.

.

Ces roches sédimentaires, empilées en une succession de strates, sont parfaitement identifiables sur les flancs dénudés des falaises et des collines. Selon sa composition, chaque strate arbore une teinte propre d’après une palette de couleurs qui va du blanc à l’ocre en passant par le jaune, le gris et le beige; chacune d’entre elles correspond à une période donnée de l’histoire géologique de la région.

.

Laurent arrive le premier sur le sommet de Ralla (498m).

.

Un magnifique Percnoptère !

.

Le Vautour percnoptère est un oiseau silencieux et énigmatique.

.

Il est énorme, normalement le vautour percnoptère est un petit vautour dont les couleurs dominantes sont le noir et le blanc à l’âge adulte. Ses ailes sont blanches sauf l’extrémité noire. Queue blanche en forme de coin. La face et la gorge sont nues, couvertes de peau jaune. Plumes de la nuque hérissées, jaunâtres. Les deux sexes sont semblables. Les jeunes ont un plumage brun foncé sauf le croupion crème. Bec jaunâtre, pattes rose pâle.

.

Au loin, le lac de Malvecino.

.

.

Erysimum decumbens

.

Lac de Malvecino.

.

El Rallon 500m

.

.

.

.

Panorama sur toute la crête que nous venons d’effectuer.

.

La piste qui monte au Rallon.

.

Nous continuons notre chemin sur la crête pour aller voir un trou naturel.

.

.

.

.

.

Nous traversons un champ de blé.

.

Marinette.

.

Quel beauté !

.

.

.

.

Orchis bouc (Himantoglossum hircinum)

.

Euphorbe en dents de scie

.

Fleur ?

.

Le fameux trou, où il ne faut pas trop s’approcher !

.

.

.

Nous revenons sur nos pas en arrière pour pouvoir descendre sans danger en bas du canyon.

.

.

.

.

Chamaemelum nobile – camomille romaine

.

Convolvulus arvensis – liseron des champs

.

Splendide !

.

A partie d’ici, nous commençons notre descente (entre Ralla et Rallon)

.

.

Nous sommes en bas, il ne reste plus qu’à suivre la piste jusqu’à la cabane.

.

Carte postale, vraiment magique !

.

.

Les falaises de Ralla.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Le sol est vraiment très sec, formant des craquelures.

.

Malgré ce sol aride, les fleurs sortent de la terre !

Nom de cette fleur: Lin de Narbonne

.

Lin de Narbonne

.

Après 4h30 de randonnée, petite pause pour ces dames !

.

.

Tous les étangs situés dans les Bardenas Reales sont d’origine artificielle.

.

Les Barrancos sont rattaché à une multitude de ravins secondaires.

.

Ils sont parfois profonds et encaissés.

.

.

.

.

Vestiges des pluies printanières ou automnales.

.

.

.

La Gorra 460m en face de nous.

.

.

.

Retour à la cabane, 5h après avoir parcouru des paysages de toutes beauté.

.

Pour info: il est interdit de dormir dans les Bardenas,

retour au Gîte qui n’est qu’à quelques kilomètres des Bardenas.

Lien Randonnée du 2em jour: La Piskerra

.

Les informations décrites sur ce topo proviennent de l’excellent livre de Frédéric Moncoqut « Terre insolite »

je vous invite à découvrir son site qui est le plus complet de la toile: http://www.bardenas-reales.net/

Retour-Haut-de-Page

Topo-Gorra Topo-Angarillones Topo-Ralla

Topo-460m Topo-491m Topo-498m.

About The Author

13 Comments

  1. Emile

    Bonsoir Mariano,
    Merci beaucoup pour votre site. Grosse frustration, les 3 randonnées évoquées ici sont interdites en mai, le mois que nous avions choisi pour nos vacances.
    Il y a-t-il d’autres lieux du même type non interdis ? Auriez-vous des traces GPS dans ces zones libres d’accès en mai ?

    Cordialement

    Emile

  2. lafon

    Bonjour,

    Nous aimerions passer quelques jours dans ce désert cet été, avec notre fils de 8 ans.
    Au vu des interdictions qui ont l’air nombreuses, je me demande si cela veut le coup. Au vu de ce que vous avez fait, il semble y avoir plusieurs superbes coins (ralla, pisquerra…) interdit l’été. Je ne sais pas s’il est interdit de monter….mais si on peut tout de même se balader en bas, ou si la zone est complètement inaccessible ; dans ce cas là, il ne faut peut-être pas y aller à cette époque. Qu’en pensez vous? Merci d’avance pour votre retour…si vous visitez toujours ce site. Céline

  3. mompel

    Je souhaite organiser une randonnée de 3 jours et 2 nuits. Marche par jour 5h30. Pourriez-vous me dire si c’est possible de tout faire à pied et s’il existe une boucle.

  4. Lauihé Danielle

    bonjour Mariano
    pour les 3 jours des Bardenas , pourrais-tu me dire à quel gîte vous étiez pour dormir et manger ( je suppose)
    car cette virée m’intéresserait à organiser en rando 3 jours
    merci du renseignement

  5. delphi64

    C’est vraiment beau ces Bardenas !!
    Pour moi, départ le 20 avril pour ces fameux bardenas, tes photos m’ont donné trop envie de voir ce site.
    Amicalement.

  6. bares geneviève

    je suis ravie de vos photos de la Bardena Blanca(toujours d’aussi bonne qualité) mais un peu dépitée, moi qui ai accompagné un groupe de 40 randonneurs fin mai 2011 et qui ai dû me conformer aux interdictions nombreuses d’emprunter beaucoup de sentiers et surtout éviter formellement de grimper sur la Ralla et la Pisquerra!!! Et bien que le groupe soit ravi il nous a manqué ces panoramas vus d’en haut!!!

  7. DUBOURG Nicole

    Merci beaucoup de m’avoir fait rêver !….
    Quelle magnifique région, vous vous êtes sans aucun doute régalés et les photos sont magnifiques ! Je devrais y être en ce moment, avec des amis d’un club photos. Malheureusement, un petit accident m’a empêchée de partir. J’espère qu’ils profiteront bien de leur petit voyage !
    Merci encore Mariano et bonne chance .
    Amitiés Nicole

  8. gebe64

    Tes reportages comme tes photos donnent envie de connaître ce coin !
    Merci.

  9. Francine B

    Bonjour Mariano
    Que de bons souvenirs tu immortalises grâce à ces superbes cartes postales.
    Séjour très sympa, bonne ambiance et randos à peine arrosées pour connaitre aussi ce désert sous cet angle-là et comprendre ttes ses nombreuses sculptures ttes aussi pittoresques les unes que les autres.
    Bravo et Le bonjour à Marinette

  10. Jean-Mi

    Bonsoir p’tit poulet,
    Magnifiques prises de vues (du pro !) Pas la peine d’aller en Amérique pour trouver des canyons…je suis une nouvelle fois admiratif

    Bravo et bises à Marinette

  11. Robert

    Bonsoir Mariano,
    Pas besoin d’aller en Amérique pour trouver ces merveilleux décors si près de chez nous. Vos photos sont remarquables et reflètent cette randonnée dans de merveilleux paysages, hauts en couleur dont seule Dame Nature sait nous offrir.
    Merci pour ce dépaysement et cette découverte.
    Cordialement

  12. Fouert

    Viva Espana Je ne connaissait pas Ressemblance avec la Jordanie (Wadi Room)Je vais le programmer . Encore Merci

  13. André

    Bonjour Mariano
    Merci encore pour cette belle balade et découverte.
    Je me suis contenté du Pic d’Arlas, ce mardi.
    Bien cordialement
    André

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ascension du Vignemale (3298m)

Liste des Topos et Randonnées Météo Montagne  

    refuges dans les Pyrénées

Cartographie TopoPyrénées

Les Sentiers de la Mer

Les sentiers de la Mer

S’abonner aux articles

Nombre d'abonnés inscrits à ce jour:

Contact Mail