Select Page

Randonnée Grand Tour du Ger (2430m)

Randonnée Grand Tour du Ger (2430m)
  • Déniv: +1950m – 10h00 – 26 km Niv: Montagnard
  • Date: le 12.10.2018 – Vallée d’Ossau – Départ: Eaux Bonnes (720m)

Le grand tour du Pic de Ger depuis les Eaux Bonnes.

Sortie avec les amis de Laruns pour la reconnaissance du futur Trail 2019 des Eaux Bonnes (challenge d’Ossau).

.

_ _ _ _ _ Google_Earth_logo _ _ _ _ _

.

Difficultés: Pas de difficulté en l’absence de neige mais randonnée très longue (10h de marche sans les pauses).

Savoir s’orienter ou avoir la trace Gps de chargée.

.

Départ à 7h00 du matin depuis le parking du casino des Eaux Bonnes.

Suivre la route de Louis Barthou en direction du Sud pour emprunter le sentier forestier de Balour qui monte par la Coume d’Aas.

.

L’itinéraire emprunte le sentier forestier de Balour en suivant la rivière de la Sourde jusqu’au plateau de Bouy.

.

Bifurcation vers 1420m (1h35 depuis le départ),

laisser le sentier de droite qui rejoint le col de Ger et continuer sur la sente qui monte vers le Nord.

.

L’arrivée au plateau de Bouy (1532m),

.

avec sa petite cabane en pierre sur la gauche.

.

Belle vue sur le Salon de Ger (2611m) avec les premiers rayons de soleil de la matinée.

.

.

Vers le col de l’Aubique (1709m).

.

Après une toute petite pause, nous traversons le plateau de Bouy en direction de l’Est avec un balisage Jaune/Rouge.

.

La forêt de Peyrépioule.

.

Avec des vues vers le Nord-Ouest.

.

Col de l’Aubisque (1709m) et le Soum de Grum (1870m).

.

La sortie de la forêt de Peyrépioule.

.

L »arrivée sur la station de Gourette (2h30 depuis le départ).

.

.

Nous rejoignons les pistes vers le Sud-Est.

.

.

Vers 1670m, nous choisissons le sentier plutôt que la piste qui file à gauche.

.

Les amis de Laruns avec Christian, Josette, Didier et Jean-Pierre.

.

Nous reprenons la piste qui va nous mener au télésiège de plaa Ségouné (2240m).

.

Le paysage derrière nous avec la station de Gourette.

.

Le massif très imposant du Ger avec ses impressionnantes falaises calcaires.

.

L’itinéraire ensuite prend un sentier dans la pierraille qui monte vers le col d’Amoulat.

.

.

Aucune difficulté en l’absence de neige même si la pente est un peu raide.

.

L’arrivée au col sans nom.

.

.

Nous laissons sur la gauche la sente qui monte au col d’Amoulat pour suivre celle de droite.

.

Col sans nom (2420m) à droite du col d’Amoulat (4h45 depuis les Eaux-Bonnes).

L’on voit très bien le sentier dans la pierraille qui monte au Pic de Ger, nous l’aurions bien fait dans la foulée mais il aurait fallu compter 180m de dénivelé en plus et la course est déjà assez longue comme ça. Pour ceux qui veulent voir le topo, c’est ici.

.

La vue vers l’Ouest avec au premier plan le Pambassibé (2378m).

.

Vers le Sud-Est.

.

Vers 2410m, laisser filer la sente vers le Pic de Ger et descendre dans les éboulis à gauche.

.

.

.

Nous traversons un plateau criblé de trous ou de puits, attention en hiver ! ! !

.

Le cirque derrière nous.

.

Remonter ensuite vers le col du Plaa Ségouné (2380m).

.

.

C’est ici au col Plaa de Ségouné (2380m) que nous allons casser la croûte.

(5h20 depuis les Eaux-Bonnes)

.

Au soleil et à l’abri du vent, que demander de mieux !

.

Le panorama depuis le col:

La Grande Arcizette (2513m).

.

Vers le Pic de Sesques (2606m).

.

Le vallon d’Anouilhas que nous allons descendre pour faire la boucle.

.

Vers le Pic d’Anie (2504m) qui se dévoile un peu.

.

Le Mailh Massibé (1973m) avec à droite le Rocher d’Aran (1796m).

.

Notre J.P que nous ne verrons pas aujourd’hui, il restera dans les nuages.

.

Par contre la visibilité du côté de l’océan est vraiment limpide aujourd’hui avec la vue au loin de

Biarritz et Bayonne distantes toutes les deux de plus de 110km.

.

Après une pause de 1h,

nous reprenons notre itinéraire vers l’Ouest en laissant à droite l’itinéraire du col de Ger (2330m).

.

Puis la descente vers le vallon d’Anouilhas.

.

.

.

.

Ruines de la cabane Aucupat (2030m).

.

Depuis les ruines de l’ancienne cabane d’Aucupat, suivre le vallon qui descend vers l’Ouest.

.

Derrière nous vers le Sud-Est avec la moyenne et la grande Arcizette.

.

.

Secteur sauvage de toute beauté.

.

Les ruisseaux sont vraiment à sec !

.

L’arrivée au plateau d’Anouilhas.

.

Un secteur que je ne connaissais pas et qui est vraiment magnifique !

.

La cabane de Pouey.

.

.

.

Le Pic d’Amoulat (2595m).

.

La grande Arcizette (2513m) que je veux faire depuis longtemps mais au vue de cette montée finale, surtout vers la fin où le terrain est très croulant, je me demande si je la ferai un jour. Beaucoup de montagnards se sont déjà faits peur et comme je ne veux pas prendre de risques ni courir après les trophées, je pense qu’il restera dans ma base de donnée photos !

.

L’arrivée à la cabane Lou Boucau (1840m) 1h30 depuis le Col Plaa Ségouné.

(7h00 sans la pause casse-croûte)

.

Des photos de cartes postales.

.

Vraiment joli ce secteur, j’y reviendrai . . . . . .

.

Après une courte pause, depuis la cabane nous remontons vers l’Ouest pour rejoindre le Pas de la Brèque.

.

Nous laissons derrière nous un paysage vraiment somptueux !

.

Pic d’Amoulat et Grande Arcizette.

.

Le groupe descend par le sentier qui remonte ensuite au Pas de la Brèque,

.

alors que J.P et moi restant dans les hauteurs pour passer par les crêtes de la Brèque.

.

L’itinéraire du bas où les traileurs passeront si l’édition 2019 se fait ?

Elle est prévue pour le 15 Juin 2019, mais à cette période la neige risque en fonction des années d’être encore présente au niveau du col d’Amoulat, les organisateurs attendront pour la date définitive qui ne sera prise que quelques semaines avant la course.

.

Nous concernant, moi et Jean-Pierre qui avons pris un peu d’altitude sur les crête,

apprécions le paysage qui s’offre à nous !

.

.

Aucune difficulté à faire la crête

.

et même à rester sur le fil pour monter sur les éminences de la Brèque.

.

Vers l’Ouest.

.

Le Pic de Cézy (2209m).

.

Le Pambassibé qui d’ici paraît bien facile.

.

Au loin le Pic de Ger, le Pic d’Amoulat et les 3 pics d’Arcizette.

.

Il en jette mais je pense que je vais le laisser tranquille . . . . .

.

Derrière nous la crête de la brèque que nous venons de faire.

.

Nous rejoignons le col de la Brèque (1866m)

avec nos amis qui sont arrivés en-même temps que nous au col.

.

Au-dessus de nous, un Gypaète barbu qui emporte avec lui un fémur d’une pauvre petite bête !

.

Capéran de Sesques.

.

Y a du matos ! ! !

.

Nous poursuivons notre itinéraire vers le col de Gourzy (Nord-Ouest) en laissant à droite le Pic de Gourzy.

.

Col de Gourzy (1819m).

.

Le Pic d’Anie (2504m).

.

L’entrée de la vallée d’Ossau.

.

La ville de Pau au loin.

.

Depuis le col du Gourzy, suivre le sentier qui contourne le signal de Gourzy par la droite.

.

Puis vers 1695m, descendre Nord-Est le vallon de Gourziotte.

.

Avec de belles couleurs automnales.

.

Laruns et les petits villages qui l’entourent.

.

Nous prenons le sentier du Gourzy en laissant sur notre droite la cabane Lag de Baigt.

.

.

L’entrée de la forêt d’Assouste où il faudra vers 1200m,  prendre le sentier qui descend directement aux Eaux-Bonnes (Nord-Est)

et non la piste de gauche qui descend en lacets (itinéraire pour la course).

.

Nos vaillants randonneurs,

après presque 2000m de dénivelé et 26km, ils ont tous le sourire !

.

Retour aux Eaux-Bonnes (compter 10h00 de marche sans les pauses) 11h10 avec les pauses comprise.

Direction l’Hôtel Richelieu pour nous désaltérer et goûter les cannelés de Didier et les gâteaux de Josette.

About The Author

3 Comments

  1. Lionel

    Bonjour,
    J’ai fait un parcours similaire en partant d’Eaux-Bonnes pour rejoindre le Pic de Ger puis redescente par Gourette et la coume d’Aas.
    C’était le 17/07/18. Il y avait de la neige uniquement dans les parties sous le col sans nom du présent topo.
    Mi-juin, les zones en altitudes seront sans doute compliqués pour effectuer une course.
    En mode trail, j’ai mis 6 heures et je me suis fait peur 2 fois avec des patous surpris.
    En revanche, je n’ai vu personne.
    La zone très minérale du haut est magnifique, les parties boisées sont variées à l’aller et au retour.
    Superbe coin.
    Merci pour ce flashback.

  2. liliane

    Bonjour Mariano,

    Une très belle randonnée, l’Aubisque est mon col préféré,c’est très haut mais en voiture c’est très bien a faire et les chevaux tout au long de la route mais comme vous montez toutes les montagne qui sont avant l’Aubisque c’est très joli, mais certainement difficile
    je vous admire pour tous ces topos, et la nature autour est splendide
    Merci pour toute cette beauté

    amitiés bisses liliane

  3. COUDOIN MAURICE

    Hospitalisé pour une prothèse de hanche, j’en profite pour me repasser les Topos Mariano ; mais comme dit la chanson « même en cent ans, je n’aurai pas le temps, pas le temps » Merci encore…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Chansons Béarnaises

Liste des Topos et Randonnées Météo Montagne  

    refuges dans les Pyrénées

Cartographie TopoPyrénées

Les 6 derniers commentaires

Les Sentiers de la Mer

Les sentiers de la Mer

S’abonner aux articles

Nombre d'abonnés inscrits à ce jour:

Contact Mail