Le Pic Soulaing (1589m) en boucle depuis le col de Labays

  • Déniv: +370m – (1h00+1h45)= 2h45 – 7 km Niv: Marcheur
  • Date: le 27.05.2020 – Vallée d’Aspe – Départ: Col de Labays (1350m)

Une belle petite promenade à faire en famille par un itinéraire où alternent paysages forestiers et landes pastorales, vous conduit sur le belvédère le plus avancé pour contempler les Arres de l’Anie, formations géomorphologies remarquables le plus étendues d’Europe.

.

_ _ _ _ _ Google_Earth_logo _ _ _ _ _

.

Difficultés: Aucune difficulté en l’absence de neige, juste la montée au sommet du Soulaing qui est bien raide si vous faites la randonnée depuis le col de Labays comme sur ce topo. Vous pouvez démarrer comme sur le topo de la communauté des communes du Haut-Béarn en partant depuis le virage de la D132 (1260m) et en faisant le circuit à l’inverse de celui-ci.

.

Pour vous rendre au plus vite en haut du sommet, départ depuis le Col de Labays (1350m).

.

Suivre la piste forestière qui monte en direction du Nord.

.

La sortie de la forêt après seulement 7 minutes de marche.

.

Laisser à gauche les baraquements pour grimper pleine pente vers le sommet (Nord-N.E).

.

Randonnée faite avec Marinette, Athéna et Ziva (nos deux fauves).

.

La pente est raide et par moments hors sentier mais sans aucune difficulté.

.

Vous pouvez grimper au-dessus des baraquements puis suivre la lisière de la forêt ou comme nous vers la droite.

.

Marinette, dur dur après le confinement !

.

Ziva qui n’a pas trop l’habitude de la randonnée contrairement à la grande, se demande bien ce qu’elle fait ici ?

.

Compter entre 45mn et 1h pour arriver au sommet et 1h45 pour ceux qui le font dans le sens inverse depuis le virage altitude 1260m.

.

Comme le temps devait changer en fin de matinée, nous avons pris l’option de l’itinéraire le plus rapide en partant du col (1,5km et +235m de dénivelé) pour nous hisser rapidement au sommet du Pic Soulaing (1589m), le retour se fera sur une pente beaucoup plus douce et agréable jusqu’à la route (4,5km).

.

Ce vaste sommet débonnaire constitue en été une énorme estive pour les troupeaux. C’est un excellent belvédère pour y faire un joli bivouac, mais pas en été,  le faire en hiver lorsque les sommets sont enneigés et que les bêtes sont dans les enclos.

.

Le panorama sur 360° depuis le sommet:

Vers le Pic du Midi d’Ossau (2884m).

.

Vers le Sesques.

.

Chevaux et vaches se partagent ce grand espace de verdure pour brouter paisiblement.

.

Les chevaux.

.

Les poulains.

.

.

Ils sont très dociles et même les poulains s’approche de moi pour que je les caresse (ce qui est rare !).

.

Les vaches idem, mais avec des cornes je suis très méfiant et ne me laisse pas trop approcher.

Nul doute que le berger qui s’occupe de cette estive doit leurs communiquer son amour !

.

Elles sont très belles.

.

Par contre, les mouches les aiment bien aussi !

.

Le deux fauves:

.

Ziva et Athéna.

.

Ziva (la plus jeune) 3 ans.

.

Athéna (la plus âgée) 14 ans  et après 3 opérations successives, je pensai que j’allais la porter pendant toute la montée, et bien non, elle s’est rappelée le bon vieux temps où elle faisait ses 1500m de dénivelé sans problème.

.

Vers la station de la Pierre Saint-Martin.

.

Versant Nord-Ouest.

.

Le Pic de Sudou (1167m) en direction de la Chapelle de la Madeleine.

.

Après 2 heures au sommet du Soulaing, le retour.

.

Depuis le sommet se diriger vers le Nord-N.E.

.

Puis descendre ce petit vallon herbeux.

.

L’itinéraire est balisé en jaune jusqu’à la route D132.

.

Vers 1520m, en bas du petit vallon herbeux,

descendre à gauche et suivre le sentier bien marqué en direction du Nord

.

Vers 1460m, se diriger légèrement vers la droite,

.

et rentrer dans la forêt toujours en direction du Nord.

.

Après un petit passage où il faut faire attention à la glissade, l’itinéraire rejoint une piste vers 1350m.

.

Piste qu’il faut suivre jusqu’à la route départementale 132.

.

Quelques ouvertures dans la forêt en direction de Nord-Ouest.

.

.

Vers 1240m, la piste tourne à 90° vers la gauche.

.

Suivre la piste cette fois-ci en direction de l’Ouest.

.

L’arrivée à la départementale 132 altitude 1260m.

.

Le Topo de la communauté des communes du Haut-Béarn en partant d’ici (1260m).

.

Mariano et mes 2 fauves !

.

Marinette, Ziva et Athéna.

.

A partir d’ici, il faut remonter la route sur 1km pour +100m de dénivelé (entre 10 et 15mn).

.

Pour ceux qui ne veulent pas faire de la route,

ils peuvent attendre ici le temps que le chauffeur monte au col de Labays et redescende pour les récupérer.

.

Vous pouvez couper le 1er lacet, puis suivre la route jusqu’au col.

.

Col de Labays (1350m) nous avons mis 1h30 depuis le sommet.

(compter 30 minutes pour ceux qui descente directement ici depuis le sommet).

3 réponses
  1. Cordée.
    Cordée. dit :

    Une belle sortie pour se remettre en jambes…..
    J’aime beaucoup la photos des vaches, avec l’Ossau en arrière plan….
    Merci pour ce beau partage de nos belles Pyrénées.
    Bises amicales.

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...