El Huevo de San Cosme (910m) en boucle par les Ermitages de Vadiello et la Peña de San Cosme (1048m) uniquement pour niveau Montagnard confirmé

  • Huevo San Cosme: +480m – (2h00+1h45)= 3h45 – 12 km Niv: Marcheur
  • Peña San Cosme: +580m – (2h00+0h45+2h15)= 5h00 – 14 km Niv: Montagnard
  • Date: le 11.03.2020 – Aragon (Espagne) – Départ: Barrage de Vadiello (750m)

Les Ermitages de Vadiello sont tous en ruines et le seul qui est bien conservé est malheureusement fermé au public. L’intérêt principal de ce circuit est sans conteste la vue sublime sur los Mallos de Ligüerri et Lazas. La petite visite del Huevo de San Cosme (un monolithe de poudingue culminant à 1031m) n’est pas un mirador extraordinaire, à vrai dire il y en a pas !

L’avantage d’allez voir ce Monolithe est principalement pour son histoire (Sa première ascension date seulement du 23 avril 1931) et de marcher à l’ombre pendant 1 heure lors des fortes chaleurs d’été.

 Pour le sommet de la Peña de San Cosme Lire ce qui suit, c’est important:

Cet itinéraire peut s’avérer très dangereux en cas de mauvais temps et si vous n’avez pas le niveau d’un Montagnard expérimenté habitué à ce genre de terrain. Le final se déroule sur un terrain composé de galets agglomérés qu’on nomme “Pouding” en devers avec un risque de glissade qui est interdit sous peine de faire 160m de chute libre ! ! !

J’ai volontairement posté beaucoup de photos sur ce topo (139 au total) afin que vous vous rendiez compte par vous-même de la dangerosité de cette ascension finale et ainsi prendre vos responsabilités en cas d’accident.  Malgré les vérifications et contrôles effectués sur le terrain, ne pas leur accorder une trop grande précision. Même la trace qui a été relevée sur le terrain (gps Garmin 66i) est à prendre à titre indicatif. Je ne pourrai être tenu responsable des risques d’accidents encourus par les lecteurs utilisant cette trace Gps et décline toute responsabilité dans l’hypothèse d’un accident sur ce Topo comme d’ailleurs sur tous les Itinéraires suggérés dans ce site web.

Une des plus belles cartes postales de nos Pyrénées, los Mallos de Ligüerri depuis le barrage de Vadiello.

.

_ _ _ _ _ Google_Earth_logo _ _ _ _ _

.

Difficultés: Aucune difficulté pour le circuit des Ermitages et du Monolithe (Huevo de San Cosme).

Pour la Peña de San Cosme:

  • A ne faire que par temps sec, par des Montagnards aguerris n’ayant pas le vertige et ayant l’habitude de ce genre de terrain.
  • L’itinéraire final n’est pas sécurisé, si ce n’est tout au début de la vire sur le Pas de Nartesa équipée d’une main courante avec 2 câbles.
  • La partie finale comporte des cairns jusqu’au sommet, les suivre impérativement sous peine de vous retrouver en très grand Danger ! ! !

.

Départ depuis le parking du barrage de Vadiello (750m) juste en dessous des Mallos de Ligüerri.

Traverser la route HU-330 et prendre la petite route de droite allant au barrage de Vadiello.

.

El Huevo de San Cosme.

.

2 tunnels à traverser.

.

Barrage de Vadiello.

.

Mallos de Ligüerri où une multitude de rapaces y nichent (Vautours Fauves et Percnoptères principalement).

.

Depuis le barrage de Vadiello,

.

suivre la piste qui s’élève vers l’Est au dessus du lac de Vadiello.

.

Vue splendide sur los Mallos de Lazas, Ligüerri et Pico Borón (1327m) depuis le barrage de Vadiellio.

.

Certainement pour moi, l’une des plus belles cartes postales des Pyrénées.

.

Aucune difficulté pour la boucle des Ermitages et la visite du Monolithe (Huevo de San Cosme).

.

Randonnée effectuée avec Yves-André.

.

Quelle vue ! ! !

.

Après avoir parcouru 2 km depuis le départ,

.

prendre à gauche au panneau pour le premier Ermitage de Santa Cruz.

.

Ermitage de la Santa Cruz (840m) 35 minutes depuis le départ.

.

Panneau d’information sur l’Ermitage de San Cosme Y San Damian.

.

.

Suivre le sentier qui descend dans la forêt en direction du Nord

avec une vue au loin sur la partie finale de l’ascension de la Peña de San Cosme que nous effectuerons tout à l’heure.

.

Le sentier remonte ensuite en direction de l’Ermitage.

.

Ermitage de San Cosme Y San Damian altitude (820m) 20 minutes depuis le 1er ermitage.

.

Sanctuaire encore très bien conservé mais malheureusement fermé au public.

.

Il est 10h00 du matin, c’est l’heure où les Vautours prennent leur envol pour aller planer au-dessus des Mallos de Ligüerri et du barrage de Vadiello.

.

Pour la suite, suivre la piste vers le Nord-Est en respectant les panneaux.

.

La piste carrossable monte en gros vers le Nord-Est avec plusieurs ermitages sur l’itinéraire,

ici l’Ermitage de San Miguel (en ruines)

.

Ermitage de San Urbez (850m).

.

La vue derrière nous, sur l’Ermitage de San Cosme Y San Damian.

.

L’Ermita de San Gregorio (845m).

.

L’Ermita de la Virgen de Fabana.

.

Après l’Ermitage de la Virgen de Fabana, continuer sur la piste pour s’élever en direction du Nord.

.

Altitude: 900m (1h30 depuis le départ):

.

Pour ceux qui vont visiter le Monolithe (Niveau: Marcheurs) ou l’ascension de la Peña de San Cosme (Niveau: Montagnards), prendre le sentier de gauche (Ouest). Pour les autres qui ne font que le tour des Ermitages de Vadiello, continuer tout droit.

.

Pour ceux qui iront visiter le Monolithe en aller/retour, pour ne rien vous cacher, y a pas grand chose à voir !

Par contre, lors des fortes chaleurs de l’été en Aragon, vous allez certainement apprécier de marcher à l’ombre durant une petite heure.

.

Le sentier sort provisoirement de la forêt en se dirigeant vers le Sud-Ouest.

.

Puis, rentre à nouveau en forêt.

.

Forêt très agréable et bien aérée à l’abri du soleil.

Nous sommes au début du mois de Mars, et il fait déjà chaud (+20° au départ).

.

Point clé altitude 958m: 15 minutes depuis la piste et 2h00 depuis le départ de la randonnée.

Pour ceux qui ne veulent pas aller visiter le Monolithe, suivre le sentier de gauche (Sud-S.O) uniquement pour Montagnards.

.

Pour les autres, niveau Marcheurs:

Continuer à descendre vers l’Ouest avec une seule vue sur le Monolithe depuis la forêt, ici.

.

Compter 30 minutes depuis la piste des Ermitages.

.

Fin de l’itinéraire del Huevo de San Cosme.

.

Comme vous pouvez le constater sur cette photo prise depuis el Boron, y a pas vraiment de Mirador.

.

Il faut lever la tête pour pouvoir le Monolithe.

.

Sa première ascension date seulement du 23 avril 1931.

.

Après une dernière vue sur ce gros cigare,

.

retour par le même sentier jusqu’à la bifurcation des itinéraires Marcheurs/Montagnards.

.

15 petites minutes pour rejoindre la bifurcation.

.

Point clé altitude 958m: suivre le sentier qui file à droite vers le Sud-S.O.

.

Pas de difficulté, le sentier continue hors forêt (Ouest) jusqu’au pied du massif de San Cosme.

.

Le sentier est bien marqué avec quelques cairns de temps en temps.

.

La vue sur notre gauche sur le premier ermitage que nous avons visité.

.

A partir d’ici, les Marcheurs ou Randonneurs pourront éventuellement

s’avancer un peu jusqu’au pied de la falaise pour voir le panorama, mais pas plus loin ! ! !

.

Ne pas trop s’approcher du vide.

.

Vous pouvez casser la croûte tranquillement en regardant le paysage autour de vous:

.

Vers le Tozal de Cubilars (1945m).

.

Los Mallos de Ligüerri.

.

La montée à la Peña de San Cosme (1048m) Itinéraire uniquement pour montagnards confirmés.

Vous avez certainement remarqué que je suis un peu alarmiste depuis le début de ce topo, mais j’insiste vraiment: Je préfère avoir 1.000m de vide derrière mes fesses en sachant que j’ai de bonnes prises devant moi, qu’ici où le terrain est composé de galets agglomérés qu’on nomme “Pouding” en léger dévers où la glissage est interdite. Alors certes, la montée ne comporte pas de difficultés pour des Montagnards habitués à ce genre de terrain et en suivant scrupuleusement les cairns mais restez prudents tout de même.

.

Sortant d’une opération du cœur et pas trop en forme pour le moment,

Yves-André préfère s’arrêter à la première vire et m’attendre en attendant que je fasse l’aller/retour au sommet.

.

El Paso de Nartesa (980m).

Rien de difficile, il faut juste faire attention au niveau de l’arbuste en mettant le pied gauche en opposition et de se tenir au câble.

.

La suite n’est pas compliqué,

il suffit de suivre à la lettre les cairns qui sont devant vous sans jamais s’en éloigner.

.

A ne faire que par temps sec et avec de bonnes chaussures de montagne ! ! !

.

Le vide est en permanence à quelques mètres de l’itinéraire (2 à 5 mètres).

.

Il faut rester concentré tout le long de cette partie finale (15 minutes).

.

Les vues par contre, sont splendides.

.

Par moment, il faut passer par derrière les petits arbustes (cairn).

.

.

Encore une vue vertigineuse !

.

Rester bien sur vos appuis lorsque vous prenez vos photos.

.

C’est pas le moment de rêver !

.

Encore un petit passage derrière un arbuste.

.

.

Beaucoup de photos, mais au moins vous savez ce qui vous attend !

.

L’itinéraire que je viens de parcourir depuis le Pas de Nartesa

avec une vue plongeante vertigineuse de 160m sur l’ermitage de ce matin (Ermitage de San Cosme Y San Damian).

.

Encore une superbe vue !

.

.

Les cairns remontent vers le sommet vers 993m, mais ne vous fiez pas aux altitudes, suivez les cairns.

.

La dernière partie se fait sur 30m de terrain herbeux sans difficulté.

.

L’arrivée au sommet de la Peña de Sam Cosme (1048m)

15 minutes depuis le Pas de Nartesa et 2h45 depuis le départ (2h15 sans aller au Monolithe).

.

Le Panorama à 360° depuis le sommet + un panorama HD côté versant Nord:

.

Vers los Mallos de Ligüerri et el Pico Borón.

.

Pico Borón (1327m) encore un joli sommet qui n’est pas très difficile en aller/retour, mais pas par la crête de Los Pepes y el barranco del Diablo (encore une randonnée bien engagée pour montagnards) voir le topo ici.

.

El rio de Vadiello.

.

.

El Huevo de San Cosme (1031m) à droite

que nous avons été visiter aux pieds de ce Monolithe avec en arrière plan la pointe del Pico Fragineto (1750m).

.

El Puro (1007m), le Pic de San Jorge (1144m) et la Mitra (943m).

.

Pico de San Jorge (1144m) et la Mitra (943m).

.

Les derniers groupes de Grues Cendrées qui remontent vers le Nord.

.

Pour le retour, revenir par le même itinéraire en suivant scrupuleusement les cairns.

.

Attention de ne pas déraper sur les gravillons, ici la glissade est interdite ! ! !

.

Si vous ne voyez plus de cairns sur quelques mètres, c’est que vous n’êtes plus sur l’itinéraire,

revenez en arrière !

.

.

Lorsque je revois ces photos, j’ai encore l’adrénaline qui me remonte, c’est plus que du Gaz ! ! !

.

.

.

Les dernières vires à parcourir.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

L’arrivée au Pas de Nartesa.

.

.

Pas de Nartesa .

.

.

Yves-André a commencé à manger et il a bien fait !

.

Après le casse-croûte, retour par le même itinéraire jusqu’à la piste.

.

La bifurcation du monolithe (958m), prendre à droite pour revenir sur la piste.

.

Nous retrouvons la piste de ce matin.

.

.

La suivre vers l’Est.

.

.

La vue sur la Peña de San Cosme.

.

Nous suivons toujours la piste mais cette fois-ci, vers le Sud-Est

en laissant sur notre gauche une sente montant au Pic de Montidinera (1448m).

.

Derrière nous.

.

L’itinéraire final de la Peña de San Cosme.

.

Impressionnant !

.

En zoomant, c’est beaucoup moins impressionnant mais quand même !

.

Zoom sur los Mallos de Ligüerri.

.

Croisement Alto de la Carrasca (950m).

Laisser la piste de gauche descendant au lac de Guara ou Calcón pour prendre celle de droite.

.

Le retour se déroule sur une piste qui descend jusqu’au barrage de Vadiello.

.

.

Jonction de la boucle au niveau du premier ermitage que nous avons visité ce matin.

.

Ermitage de la Santa Cruz (840m).

.

La vue sur la Peña de San Cosme depuis l’intérieur de l’Ermitage de Santa Cruz (840m).

.

.

Retour dans ce décors presque irréel.

.

.

.

Retour au barrage.

.

.

.

.

Les 2 tunnels à passer.

.

.

Retour au parking du barrage de Vadiello.

.

Direction Pau après ces 2 belles journées en Aragon,

merci Yves-André pour ta compagnie durant ces 2 jours à Alquézar et Vadiello.

.

Les autres randonnées faites à Vadiello:

10 réponses
  1. Eduardo
    Eduardo dit :

    Hola Mariano.

    La zona de Vadiello es espectacular!, y esta circular ofrece unas estupendas vistas. Estaría bien que de vez en cuando permitieran visitar la ermita de San Cosme y San Damián, el tramo del bosque es una maravilla y la ascensión a la Peña San Cosme, a mi me pareció sencilla, tan solo hay que ir con cuidado en el paso de la Nartesa, eso si, con la roca húmeda mejor no tentar a la suerte.

    Un saludo

    Répondre
  2. FRANÇOISE
    FRANÇOISE dit :

    Eh bien !! …. Adrénaline garantie! 🥵
    J’ai vu le sommet d’en bas, et il est certain que je n’y grimperai pas !!! Il faut avoir bon pied ….
    Merci Mariano pour ce topo et tes superbes photos de cet endroit magnifique toujours aussi spectaculairement beau 😍
    Quand « Corona » aura disparu, j’y reviendrai !!!
    Merci encore pour ceux qui connaissent, et ceux qui découvrent. 😳
    Bises ++++

    Répondre
  3. Denis Boissiere
    Denis Boissiere dit :

    Bonsoir,
    Tu fais tellement de sorties qu’on a du mal à suivre!! C’est effectivement impressionnant! Pas intérêt à se rater, sinon, fini le confinement!!! DENIS

    Répondre
  4. liliane en Dominique
    liliane en Dominique dit :

    bonjour Mariano,
    Je suis contente pour ce topo qui est magnifique,
    Merci Mariano de nous laisser profiter, c’est vraiment très joli !

    Amitiés bises

    Répondre
  5. JOAQUIN
    JOAQUIN dit :

    Mariano, gracias una vez más porque con tus acertadas y siempre bellas, fotos me permites recorrer de nuevo rutas que hice mucho tiempo atrás. Cuando las primeras, no estaba construido el embalse de Vadiello, la ermita de San Cosme tenía ermitaño y estaba visitable y por supuesto no estaba equipado con un “main courante” el paso de Nartesa. Saludos. ¡Cuídate!

    Répondre
  6. Serge
    Serge dit :

    Bonjour Mariano
    Excellent topo, sujets au vertige s’abstenir !! la difficulté est accentuée par la nature du terrain !
    Pour le Burat on verra plus tard, respect du confinement oblige, la montagne sera toujours là
    Amitiés
    Serge

    Répondre
  7. Cordée
    Cordée dit :

    Quelle rando !!! Magnifique, mais absolument pas pour moi…..
    Rien qu’en visionnant les photos….oups !!!
    Tu sais dire ce qu’il faut pour que les montagnards ne prennent pas de risque…..C’est très bien, bravo !
    Magnifique topo.
    Merci pour ce partage….vertigineux !! hi ! hi !
    Bises amicales.

    Répondre
  8. Jean-Robert
    Jean-Robert dit :

    Bonjour Mariano ,
    Où as-tu encore été déniché ce bel endroit ?
    l’architecte qui a façonné ces lieux a bien du talent !
    Bravo pour ce topo et tes photos très spectaculaires ; c’est beau mais c’est chaud !!!
    ta bienveillance légendaire permet au montagnard d’éviter les pièges à condition qu’il étudie un minimum ton topo et tes recommandations .
    Merci pour ce topo de grande qualité .
    Amitiés

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...