Trek de 4 jours au Mont Perdu et au Taillon par Tuquerouye, Goriz, les Sarradets et les Espuguettes depuis les Gloriettes

Circuit de 4 jours en boucle autour du Cirque de Gavarnie depuis le barrage des Gloriettes.

+3.700m de dénivelé pour 44km en 23h00 (4 jours) 3 nuitées

Grande boucle autour de Gavarnie avec l’ascension du Mont Perdu (3.355m) depuis le barrage des Gloriettes (1660m) en passant par la brèche de Tuquerouye (2.666m), le refuge de Goriz (2160m), le Taillon (3144m), le refuge de la brèche de Roland (2587m), l’Echelle des Sarradets (2027m), le refuge des Espuguettes et la Hourquette d’Alans (2430m).

Circuit de: 3 jours depuis le village de Gavarnie / 2 jours depuis le col des Tentes / 3 jours depuis le col des Tentes

.

_ _ _ _ _ Google_Earth_logo _ _ _ _ _

.

Depuis le 9 février 2022 (date d’entrée en vigueur du décret), les règles concernant le bivouac au sein du Parc ont changées !

.

Les règles concernant la pratique du bivouac au sein du Parc national d’Ordesa et du Mont Perdu ont évoluées depuis la parution fin janvier 2022 d’un décret du gouvernement de la Province d’Aragon mettant en application les mesures prévues de longue date dans le Plan Directeur d’Utilisation et de Gestion (PRUG) du Parc national.

Pour ceux qui ne seraient pas au courant de la nouvelle réglementation du Parc National d’Ordesa/Mont Perdu concernant le bivouac, sachez que les gardes espagnols du Parc National d’Ordesa sont très sévères, ils ont déjà énormément verbalisé durant l’été 2021 et ils vont continuer à tourner dans les prochaines années. Les amendes sont très élevées ! Lire ce qui suit . . .

Réglementation bivouac Parc national d’Ordesa et du Mont Perdu

Depuis le 9 février 2022 date d’entrée en vigueur du décret (voir Ici), les règles du bivouac au sein du Parc sont désormais les suivantes :

  • Secteur Ordesa : Bivouac ou camping de nuit strictement interdit, sauf autour du refuge de Goriz, où le bivouac sera possible uniquement si le refuge est plein (et dans la limite de 90 personnes et de 3 nuitées maximum). A partir du 1er janvier 2024, cette limite de 90 personnes sera abaissée à 50 personnes.
  • Le bivouac autour du refuge de Goriz sera payant (15 € / adulte et 7 € / enfant de moins de 14 ans) … et réservation obligatoire en ligne auprès du refuge (ou par téléphone pour de la « dernière minute »).
    Les infos actualisées et détaillées sont désormais disponibles sur le site internet du refuge de Goriz : https://www.goriz.es/

Pour les autres secteurs du Parc national, le bivouac restera possible dans les mêmes conditions qu’auparavant

  • Secteur Anisclo : bivouac autorisé du coucher au lever du soleil, au-dessus de 1650m d’altitude (Fuenblanca)
  • Secteur Escuain : bivouac autorisé du coucher au lever du soleil, au-dessus de 1800m d’altitude (La Ralla)
  • Secteur Pineta : bivouac autorisé du coucher au lever du soleil, au-dessus de 2550m d’altitude (Balcon de Pineta) Maximum trois nuits consécutives sur le même secteur.

Les termes « vivac » et « acampada nocturna » sont définis avec précision en page 82 du PRUG (Voir Ici):

Les espagnols entendent par « bivouac », le fait de dormi léger, à la belle étoile (avec ou sans équipements) et par « acampada nocturna » de dormir sous tente, texte issu du PRUG (page 82) :

Vivac y acampada nocturna. Se entiende por vivac la actividad de dormir o descansar durante la noche al raso o intemperie, usando o no elementos de abrigo, como saco de dormir o funda de vivac o los medios que proporciona el entorno sin alterarlo. Se entiende por acampada nocturna, la modalidad de pernocta que consiste en instalar una tienda de campaña ligera al anochecer para levantarla al amanecer, entendiendo por tales desde una hora antes del ocaso hasta una hora después del orto del día siguiente.

Cela veut dire tout simplement que depuis le 9 février 2022 (date d’entrée en vigueur du décret) le bivouac en tente ou même à la belle étoile avec un simple sac de couchage, est totalement interdit sous peine d’amende.

Merci à Julien.L de l’Office de Tourisme des Vallées de Gavarnie de m’avoir prévenu de ce changement.

.

Plus d’information dans le Journal officiel d’Aragon Faire la traduction avec Google (Clic droit: traduire en Français)

.

Difficultés: Période conseillée du 15 juillet au 30 Septembre (Niveau Montagnard requis)

  • Bien que cet itinéraire ne soit pas difficile en l’absence de neige et par beau temps, les randonneurs devront-être habitués à la haute montagne.
  • Couloir de Tuquerouye à gravir: Couloir très incliné, attention s’il reste encore de la neige (crampons/piolet) surtout au début de l’été.
  • Cheminée pour l’accès au col du Cylindre: cheminée haute de 15 à 20m (Niv:III).
  • Ascension du Mont Perdu: Crampons/piolet si le couloir final est enneigé. Normalement les mois d’Août/Septembre le couloir n’est pas enneigé (se renseigne au refuge de Goriz).
  • Le reste du parcours depuis le refuge de Goriz, ne comporte pas de difficulté particulière en l’absence de neige et par beau temps jusqu’au Gloriette.

.

Les temps sont donnés sans les pauses et sans courir (compter 1h à 2h de plus avec les pauses)

  • 1er jour:    Lac des Gloriettes – Refuge de Tuquerouye (+1000m) (-40m) 8,5km – 4h30
  • 2em jour: Tuquerouye – Mont Perdu – Refuge de Goriz (+940m) (-1370m) 9km – 5h30
  • 3em jour: Refuge de Goriz – le Taillon – Refuge des Sarradets (+1050m) (-660m) 10km – 5h30
  • 4em jour: Refuge des Sarradets – Refuge des Espuguettes – barrage des Gloriettes (+1040m) (-1930m) 17km – 7h30

.

La suite du Topo . . . . . . . . . .

1er jour: Lac des Gloriettes – Refuge de Tuquerouye (+1000m) (-40m) 8,5km – 4h30

Depuis le parking des Gloriettes, contourner le lac pas sa droite, puis suivre le vallon d’Estaubé.

.

Vers 2154m, laissez à droite l’embranchement de la Hourquette d’Alans et poursuivez à gauche vers le Port Neuf de Pinède. Laissez le sentier de gauche allant au Port Neuf de Pinède (2254m) et s’orientez à droite vers un éperon caractéristique qui s’appelle la Borne de Tuquerouye Oriental (Sud-S.E)

.

Il faut passer entre les deux pitons au plus près de celui de gauche en laissant la borne de Tuquerouye Occidental bien à droite. Le couloir terminal est très raide pour accéder au refuge de Tuquerouye, beaucoup plus facile à monter qu’à descendre (crampons/piolet surtout au début de l’été si le couloir est encore enneigé).

Si le couloir est enneigé ou verglacé sans équipement, faites demi-tour !

.

Refuge de Tuquerouye (2666m) refuge non gardé.

La vue unique depuis le refuge de Tuquerouye sur le Mont Perdu au petit matin.

Dans le cas où le refuge serait complet,

vous pouvez descendre au niveau du lac glacé pour y bivouaquer, c’est le secteur de Pineta où le bivouac est autorisé au-dessus de 2550m.

les niveaux

.

2em jour: Tuquerouye – Mont Perdu – Refuge de Goriz (+940m) (-1370m) 9km – 5h30

Depuis le refuge de Tuquerouye, descendre au lac glacé du Marboré, puis s’orienter en direction du Sud-Ouest pour accéder à une des 2 cheminées: celle de droite (environ 15-20 m), Nic: III facile.
L’autre plus à gauche est une cheminée, plus facile et équipée de deux relais marqués par des gros points rouges permettant de faire 2 rappels de 7 à 8 m.

Remonter ensuite au-dessus de la cheminée ou par la gauche en contournant les dalles pour accéder au col du Cylindre. Descendre ensuite à l’étang glacé en cheminant sur la vire qui part à droite au bout du petit lac glacé avec un couloir à descendre Niv II+.

les niveaux

.

Depuis le petit lac glacé, remonter le long pierrier jusqu’au sommet sans neige.

Dans sa première partie, éviter le pierrier en prenant à droite le fil de crête (Voir la photo).

Si le couloir est encore enneigé, impératif de monter avec les crampons et le piolet !

Le Panorama à 360° depuis le 3em sommet des Pyrénées:

Après ce joli panorama, retour en bas du petit lac glacé (2990m).

.

Un peu avant le petit lac glacé, suivre à gauche les cairns qui mène à un sentier descendant directement au refuge (Plein Sud). Pas de difficulté si ce n’est un petit passage où il faut un peu s’aider des mains (rien de difficile).

.

Refuge de Goriz (2160m)

.

3em jour: Refuge de Goriz – le Taillon – Refuge des Sarradets (+1050m) (-660m) 10km – 5h30

Depuis le refuge de Goriz, suivre le sentier bien marqué et bien cairné jusqu’à la grotte Casteret (Ouest). La suite après la grotte Casteret demande d’avoir un peu le sens de l’orientation, beaucoup de cairns dans ce chaos de pierres pour trouver l’itinéraire le plus court pour rejoindre la brèche de Roland (2807m).

les niveaux

.

La brèche de Roland depuis le Pas des Isards.

.

L’aller/retour au Taillon (3.144m) sans difficulté en l’absence de neige (compter 1h45).

.

Revenir à la brèche de Roland,

.

puis descendre au refuge des Sarradets sur un sentier dans les éboulis assez raide (bâtons utiles).

.

4em jour: Refuge des Sarradets – Refuge des Espuguettes – barrage des Gloriettes (+1040m) (-1930m) 17km – 7h30

Depuis le refuge de la brèche de Roland, descendre le vallon en direction de l’Est en suivant les cairns jusqu’à l’altitude 2160m. L’itinéraire ensuite s’oriente à gauche (Nord) jusqu’à l’altitude 2020m où commence la descente de l’échelle des Sarradets.

les niveaux(Le topo de l’échelle des Sarradets a été fait dans le sens de la montée)

Par temps sec la descente de l’échelle des Sarradets n’est pas dangereuse, par contre par temps humide il est plus sage de descendre par la vallée de Bellevue. Depuis le refuge des Sarradets, descendre au col des Sarradets, puis juste après le passage de la cascade au croisement des sentiers (2430m), prendre à droite le sentier qui descend dans la pierraille (Nord-N-Est). Voir le topo en cliquant sur le randonneur ci-dessus.

Depuis le bas du cirque de Gavarnie, prendre le sentier à droite de l’hôtellerie du cirque

qui monte en balcon au refuge de la Pailla (1740m), puis la montée au refuge des Espuguettes

les niveaux

.

.

Depuis le refuge des Espuguettes, remonter le sentier bien marqué jusqu’en haut de la Hourquette d’Alans

.

puis descendre vers l’Est jusqu’à la bifurcation des itinéraire de montée et de descente vers 2160m.

.

Depuis la bifurcation, descendre le vallon jusqu’au barrage des Gloriettes (Nord).

Important, à lire:

  • Toute personne désirant faire ce trek de 4 jours, doit avoir les compétences techniques indispensables pour pratiquer l’activité concernée.  Les traces Gps ont été faites sur le terrain et vérifiées par moi-même. Malgré ces vérifications et contrôles effectués, ne pas leur accorder une trop grande précision (à prendre à titre indicatif). Je ne pourrai être tenu responsable des risques d’accidents encourus par les lecteurs utilisant les traces gps et décline toute responsabilité dans l’hypothèse d’un accident sur les Topos et Itinéraires suggérés dans ce site web.

Informations importantes:

  • Refuge de Tuquerouye (2666m): Non gardé (12 places été/hiver)
  • Refuge de Goriz (2160m) Espagne: +34 974 341 201
  • Refuge des Sarradets (2587m): 06.83.38.13.24
  • Refuge des Espuguettes (2027): 05.62.92.40.63
  • Possibilités d’hébergement avant la randonnée: dans le village de Gavarnie: Gîte le Gypaète (05.62.92.40.61) que je vous recommande et le Chalet la Grange de Holle (05.62.92.48.77) Attention dans le cas où vous voudriez modifier l’itinéraire et partir depuis le village de Gavarnie, le parking est payant à la journée et sur 4 à 5 jours ? ? ?

Les Points d’Eau:

  • 1er jour: Descendre au lac glacé pour faire le plein d’eau (il y a des sources mais il faut les trouver ?) si non, Pastilles de Micropur pour purifier l’eau.
  • 2em jour: Au refuge de Goriz
  • 3em jour: Au refuge des Sarradets
  • 4em jour: Au Refuge des Espuguettes

.

Tous les topos dans le secteur de Gavarnie/Ordesa

7 réponses
  1. Guillaume
    Guillaume dit :

    Bonjour,
    tout d’abord un grand merci et félicitations pour la richesse de vos témoignages.
    Je compte réaliser cette boucle fin aout avec ma fille (Gloriettes- Lac glacé – Mt Perdu – Goritz – Sarradets – Espuguettes – Gloriettes). Nous bivouaquerons en haut du Mont Perdu, ce qui nous permet de faire des journées lights. J’appelerais le refuge de Goritz pour connaitre les conditions de neige sur le Mt Perdu, mais je pense que ce sera plutôt « sec ». Des conseils en plus des nombreux que vous donnez deja dans vos articles ? Merci

    Répondre
    • yann
      yann dit :

      Bonjour et merci pour ce super parcours que je viens de faire autour du 20 août 2021 en 4 jours.
      Le premier jour, je suis arrivé au refuge de Tuquerouye à 19h30 et il restait de la place (11 personnes pour 13 places). Prévoir de l’eau (et de passer aux toilettes avant d’arriver car très peu d’espace sur ce petit nid d’aigle).
      La partie la plus technique du parcours c’était la montée de la cheminée sous le col du cylindre, le jour 2. Heureusement que des espagnols descendaient avec une corde quand je suis arrivé au pied de la cheminée, car les 2 derniers pas avant d’arriver n’étaient pas évident ! Je me suis aidé de leur corde. Y’a de l’eau qui coule, c’est glissant et on est déjà à 10/15 m du sol. On m’avait indiqué un plan b, en prenant encore plus à gauche mais je n’ai pas essayé.
      Ensuite, j’ai regroupé les jours 3 et 4 en faisant Goriz > Chalet de Pailha (situé 1h avant d’arriver aux Espuguettes), refuge associatif gardé l’été et bienvenu car un orage a éclaté, il s’est mis à pleuvoir.
      A part à Tuquerouye, j’ai dormi en tente. Beaucoup de monde à Goriz (j’ai compté 100 tentes de bivouac !!) J’avais pris les crampons mais c’était pas nécessaire. Je les ai juste utilisé sous le col du cylindre par confort car je les avais dans le sac mais ça passait sans. Il n’y avait plus de neige nul part, ni pour le mont perdu ni à la Brèche de Rolland.
      La fin de l’Echelle des Sarradets est un peu sport ! J’étais en mode désescalade sur les 100/200 derniers mètres.
      Merci encore pour ce topo bien documenté.
      Yann

      Répondre
    • Mariano
      Mariano dit :

      Non, il n’y a pas d’alternative pour contourner le couloir de la brèche.
      J’y suis passé à la Hourquette d’Alans il y a 15 jours et l’on peut monter sans problème, il reste encore 20 à 30m de neige en haut du couloir mais qui peut s’éviter par le droite.

      Répondre
  2. Berthe
    Berthe dit :

    Bonjour Mariano,
    Félicitations pour ton site ! Le breton que je suis, prépare toujours mes randonnées grâce à topopyrenees. Cette année, nos enfants de 10 et 7 ans sont venus pour la première fois. Nous avons fait le tour du Pic du Midi d’Osseau. Quel plaisir ! Visiblement, on s’est raté de quelques jours !
    La semaine prochaine, on part sans les enfants sur ce circuit et je souhaiterais avoir une précision sur la section refuge de Tuquerouye / petit lac glacé : est-ce qu’il est nécessaire d’avoir une corde ou un équipement particulier ?
    Merci et bonne continuation,
    Gwénaël

    Répondre
  3. Arthur LAMBERT
    Arthur LAMBERT dit :

    Bonjour,

    Merci pour ton site très cool. Très cool les photos avec le chemin détaillé. On pensait se faire cette randonnée début Aout. Est qu’il y a des possibilité pour du ravitaillement sur la route ou il faut prévoir de la nourriture pour les 6 jours ? Est ce que le refuge peut nous refuser si il est complet ou il y a au pire moyen de dormir par terre quelquepart ? Ou bien la tente est obligatoire ?

    Répondre
    • Mariano
      Mariano dit :

      Bonsoir,
      Non, vous ne pourrez pas ravitailler mais dans les refuges, vous pourrez toujours demander des pique-niques et refaire le plein d’eau, après pour les refuges, s’ils sont complets et je pense que fin juillet et Août ils le seront,vous pouvez prendre un sur-sac avec votre sac de couchage pour dormir à la belle étoile, ou si vous êtes plusieurs, prendre la tente en partageant les charges
      Je vous invite à appeler les refuges pour plus d’informations, vous les trouverez assez facilement sur le web pour les refuges de Goriz et des Espuguettes.
      Le refuge de la brèche de Roland est encore fermé pour cause de rénovation.
      Concernant le refuge de Tuquerouye, il n’est pas gardé et vous pourrez dormir s’il reste de la place, c’est un belvédère très prisé !
      Bon trek
      Mariano

      Répondre

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Répondre à Goldmund Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha loading...