Sélectionner une page

Randonnée au Pic Merlheu (2634m) par le Pic Crémat (2630m) et les crêtes d’Esquio d’Asou

Randonnée au Pic Merlheu (2634m) par le Pic Crémat (2630m) et les crêtes d’Esquio d’Asou
  • Pic Merlheu en aller/retour: +1200m – (3h30+3h15)= 6h45 – 16 km  Niv:Randonneur
  • Boucle par les crêtes:  +1100m – (2h45+1h15+3h15)= 7h15 – 15 km Niv: Montagnard
  • Date: le 30.08.2019 – Hautes-Pyrénées – Départ: Virage D918 (1945m) en montant au Tourmalet

Le Pic Merlheu (2634m), Crémat (2630m) et l’Esquio d’Asou (2600m) en boucle par les crêtes.

Nous devions faire les Gabiétous dans le Cirque de Gavarnie mais la météo annonçait un risque d’orage en début d’après-midi. Nous nous sommes reportés vers cette belle course de crête que j’avais repérée l’année dernière en montant au Pic de la Bonida. Nous n’avons pas perdu au change, bien au contraire, une merveilleuse randonnée avec des vues vertigineuses tout le long de la crête et un panorama depuis les cimes qui n’a rien à envier au plus grands !

.

Données pour l’Aller/Retour (Niv: Randonneur)

    

.

Pour la Boucle, réservée aux Montagnards

_ _ _ _ _ Google_Earth_logo _ _ _ _ _

.

.

Difficultés:

  • Aller/Retour (Niv Randonneur):  Pas de difficulté en l’absence de neige et par une journée de beau temps.
  • Boucle (Niv Montagnard): Pente très raide en montant au Pic Crémat (à faire absolument par temps sec), la crête n’est pas difficile pour ceux qui ont l’habitude de marcher sur ce genre de terrain. La seule véritable difficulté pour un montagnard, c’est la désescalade de Niv: III+ voir IV sur 3 mètres (commencer par poser le pied gauche pour ceux qui ne sont pas très grand) une difficulté que l’on peut contourner en perdant 20/30m de dénivelé. Le reste du parcours de crête par temps sec ne pause pas de réel problème.
  • Pour ceux qui voudrait faire le Pic Merlheu en aller/retour depuis le Chiroulet (Vallée de Lesponne), compter +1630m de dénivelé pour 19km en 7h45 (4h30+3h15)

.

Départ depuis le virage de la route D918,

en-dessous du Col du Tourmalet à proximité de la cabane de Toue (1945m).

.

Randonnée faite avec mon ami Serge.

.

Suivre le sentier filant vers le Nord-Ouest, balisé en jaune jusqu’au lac Bleu.

Le balisage ici en Rouge et blanc est pour le sentier du GR10 qui descend à gauche vers Barèges.

.

Lever de soleil sur la vallée de Barèges.

.

Serge.

.

Vers 2020m et 40 minutes de marche,

remonter le vallon en direction du col d’Aoube (Nord-N.O).

.

Pas de difficulté jusqu’en haut du col.

.

Serge en contemplation.

.

Vers le Pic Bédérat (2513m) et sa crête.

.

.

Derrière nous le massif du Néouvielle.

.

Pic de Néouvielle (3091m).

.

Bifurcation vers 2215m, laisser à droite le sentier qui file à droite vers le col de Bonida

et continuer tout droit vers le col d’Aoube (Nord-N.O).

.

Le sentier monte en faisant quelques lacets sans aucune difficulté.

.

L’arrivée au Col d’Aoube (2360m) 1h45 depuis notre départ.

.

La vue depuis le col d’Aoube vers le lac Bleu que beaucoup de randonneurs effectuent par cet itinéraire facile.

Pour ceux qui font le Pic Merlheu en aller/retour, descendre vers le lac bleu, puis vers 2140m (bien avant le lac Vert) se diriger vers le Nord-N.O pour prendre pied sur la crête et la suivre jusqu’au sommet du Pic Merlheu sans aucune difficulté en l’absence de neige et par temps sec.

.

Pour ceux qui font le Pic Merlheu en boucle par les crêtes en montant au Pic Crémat,  depuis le col

grimper directement à droite pleine pente (Nord).

.

Attention: ceux qui s’engagent sur cet itinéraire

doivent avoir les compétences techniques indispensables, si non il y a grand danger !

.

Le Pic Merlheu est encore bien loin de nous.

.

La montée est raide mais se fait assez facilement en prenant son temps et en effectuant des lacets.

Suivre plus au moins le fil de crête qui est tantôt herbeux, tantôt caillouteux.

.

La vue sur notre gauche sur le  parcours de crête qui nous attend.

(1h15 pour parcourir toute cette crête)

.

Serge dans la pente qui monte au sommet du Pic Crémat.

.

En prenant de la hauteur, les hauts sommets se dévoilent les uns après les autres.

.

Panorama vers l’Ouest en direction du Lac Bleu.

.

Serge dans la dernière partie de l’ascension.

.

.

Les derniers mètres.

.

Petit halte pour serge juste avant le sommet.

.

L’arrivée au sommet du Pic Crémat (2630m) 35 minutes depuis le col pour 270m de dénivelé.

.

Nous avons mis 2h20 depuis le départ sans nous arrêter (compter 2h45).

.

Sommet du Pic Crémat (2630m)

.

Pour visualiser le panorama à 360° du Pic Crémat, cliquer sur l’étoile animée ou le sélectionner depuis le menu déroulant.

Le Pic du Midi de Bigorre (2872m).

.

Le lac de Peyrelade qui parait bien petit depuis ici.

.

Après 5 petites minutes au sommet, nous reprenons notre marche en direction du Pic Merlheu.

.

Redescendre sur le versant Ouest en perdant 50 à 60m de dénivelé,

.

puis rejoindre le fil de crête.

.

.

Le Pic Crémat derrière nous.

.

Suivre ensuite le fil de crête jusqu’au ressaut que l’on peut contourner par la gauche si vous avez le vertige

ou si vous n’êtes pas adepte de l’escalade.

.

.

Pas de difficulté pour monter en haut du ressaut.

.

.

Ce n’est pas très difficile (Niv III+ voir IV) sur 3/4m.

.

Il faut bien assurer ses prises car sur ce genre de terrain c’est souvent pourri !

Pour les petits, poser son pied gauche en premier, très important !

.

Pour ceux qui ont l’habitude,

ce n’est franchement pas difficile mais il ne faut pas se louper, si non c’est 600m tout droit !

.

Autour de Serge qui descend sans problème.

.

Y a plus qu’à suivre à nouveau le fil de crête.

.

A partir d’ici, les vues sont vertigineuses et sans réel danger par temps sec.

.

.

.

.

Ce que nous venons de parcourir depuis le Pic Crémat.

.

Le ciel est un peu laiteux, c’est vraiment dommage !

Mais c’est déjà très beau avec au loin, ce très beau panel de 3000 !

.

La montée au deuxième sommet qui est l’Esquio d’Asou (2600m).

.

Pas de difficulté particulière pour se hisser en haut.

.

Si ce n’est d’utiliser un peu les mains.

.

Mariano.

.

La vue plongeante depuis les crêtes.

.

.

Nous contournons un ressaut par sa droite avec la vue plongeante sur le lac de Peyrelade.

.

La vue depuis le lac de Peyrelade sur la crête où nous sommes.

.

Derrière nous.

.

.

Mariano au sommet du Pic d’Esquio d’Asou (2600m) 2em sommet de notre trilogie.

.

Pour la suite, c’est pas tout droit !

.

Trop de gaz ! ! !

.

Nous contournons par la gauche en suivant la crête.

.

Il est préférable de rester le plus possible au niveau du fil de crête

pour ne pas se retrouver sur les pentes herbeuses ou sur les pentes avec des gravillons.

.

.

Un ressaut de plus.

.

Le Pic Merlheu est au bout de la crête.

.

Comme vous pouvez le constater ici sur cette photo,

bien rester sur le fil de crête et ne surtout pas trop descendre à gauche (Barres rocheuses).

.

Serge sur le fil de crête.

.

Passage où il faut rester vigilant sur quelques mètres.

.

.

L’itinéraire que nous venons de faire depuis le Pic Crémat.

.

Les derniers mètres de crête pour le Pic Merlheu ne posent pas de problème.

.

Un petit oiseau, pas farouche du tout !

.

.

.

L’arrivée au sommet du Pic Merlheu.

.

Voilà, nous y sommes !

Serge et Mariano au sommet du Pic Merlheu (2634m) une bien belle petite course pour arriver jusqu’ici.

Compter 1h15 de parcours de crête et 4 heures depuis le départ.

.

C’est parti pour une série de photos.

.

Le panorama à 360° du Pic Crémat (2630m):

Toute la crête jusqu’au Pic Crémat que nous venons de parcourir avec la vue en bas du col d’Aoube.

.

Le lac Bleu.

.

Le Montaigu (2339m).

.

Vers le Cirque de Gavanie au loin.

.

Vue plongeante sur le lac Vert.

.

.

L’Observatoire du Pic du Midi de Bigorre (2872m).

.

Un avion de l’armée au-dessus de la ville de Tarbes.

.

Pour le retour comme pour ceux qui feront l’aller/retour par le versant Ouest du Merlheu, suivre le fil de crête.

.

Par temps sec, pas de difficulté.

.

.

La vue vers le Pic du Midi de Bigorre.

.

.

Les vues à la descente sont également magnifiques !

.

.

Serge dans la descente.

.

Chut, nous ne sommes pas encore repérés !

C’est ce que nous avions cru sur place mais à la vue des photos, ils nous avaient bel et bien repérés !

.

.

Majestueux !

.

La vue sur la vallée de Lesponne depuis ce petit promontoire.

.

Y a du monde !

.

La descente tranquillou jusqu’à un promontoire.

.

Vers 2280m, vous pouvez quitter le fil de crête pour remonter ensuite vers le col d’Aoube.

.

La crête qui monte au Merlheu, comme vous pouvez le constater, rien de bien difficile.

.

Toute la vallée de Lesponne.

.

Le Pic de Bizourtère (2311m).

.

A partir d’ici, vous pouvez plonger à gauche pour remonter le vallon jusqu’au col d’Aoube.

.

La vue plongeante sur les lacets qui montent au Lac Bleu depuis Lesponne.

.

Le petit promontoire que nous allons rejoindre avec la rencontre d’un randonneur de Béziers bien sympathique.

.

Le Lac Bleu (1968m).

.

L’arrivée de l’itinéraire du Lac Bleu depuis la vallée de Lesponne.

.

Nous concernant, nous plongeons à gauche pour descendre et rejoindre le col d’Aoube.

.

Compter une petite heure pour rejoindre le col de ce matin.

.

Aucune difficulté.

.

.

.

La montée se fait sur une pente modérée et sur un sentier bien marqué.

.

.

.

La vue au loin sur la crête où nous étions tout à l’heure.

.

.

Le col d’Aoube (2360m).

.

Retour par le même itinéraire que ce matin.

.

Parking en-dessous du col du Tourmalet (1945m).

Vraiment une très belle randonnée, je ne m’attendais pas à voir autant de beauté en faisant cette boucle  !

.

Merci Serge pour m’avoir accompagné et partagé cette belle sortie avec moi.

A propos de l'auteur

7 commentaires

  1. PIERRE LP

    Ballade effectuée le 30/09/2019 par un temps splendide.Le suivi de l’arête présente l’avantage de se faire plaisir sur un petit plus de rochers,ce qui est très agréable pour celui qui aime cela.Magnifiques paysages.Merci Mariano pour ce circuit auquel je n’aurais pas pensé.Amicalement.

  2. Eric W

    Bonjour Mariano,
    J’ai fait cette superbe randonnée il y a deux ans, mais dans l’autre sens.
    Je voudrais simplement souligner que les principales difficultés du suivi de la crête peuvent s’éviter en passant légèrement en contrebas, versant sud. On trouve des sentes pour cela avec simplement 2 ou 3 passages délicats mais sans réelles difficultés.
    De plus le passage par l’Esquio d’Asou n’est pas franchement nécessaire, car étant plus bas que ses deux voisins, son panorama n’ajoute pas grand chose.
    Ce commentaire pour celles et ceux qui, n’ayant pas le pied très sûr, voudraient éviter les passages trop vertigineux ou trop exposés.
    Amicalement.

    Eric

  3. Gonzalo Lucini

    Bonjour Mariano: Superbe rando dans un cadre incomparable. C´est bizarre, mais pour le panorama à 360º il paraît manquer un petit morceau au nord-ouest, precisémént celui du pic Bizourtère, dont j´ai fait la très facile montée cet été tout après celle de la Pène det Pouri ( deux Lagopèdes alpins presque au sommet de cette dernière ).
    Amicalement , Gonzalo.

  4. serge

    Le Mont Blanc nous l’avions programmé il y a une quinzaine d’années, après avoir fait le désert en Mauritanie,
    mais mon partenaire de rando de l’époque est parti tutoyer les anges et le projet a disparu avec lui !!!
    Maintenant c’est devenu du grand n’importe quoi !! laissons ça a une majorité de « m’as tu vu « 

  5. JEAN MARC CASTERAN

    Merci Mariano
    Que c’est beau …..et ce Lac Bleu ….
    Je passe plus de temps sur tes topos qu’en montagne, du moins cette année.
    Avec tes photos c’est comme si on y était.
    A bientôt

  6. Jean Robert

    Bonjour Mariano ,
    Magnifique cheminement en crêtes
    Serge infatigable !  » après avoir gravi la plus haute montagne calcaire d’Europe , il reste à gravir la plus haute montagne granitique d’Europe : le Mont Blanc !  »

    Amitiés

    Bonjour J.R
    Pour moi, ça ne risque pas lorsque je vois la ruée de tous ces Non montagnards qui montent au sommet rien que pour le Fun !
    Depuis quelque années, je mettais retranché sur le tour du Mont Blanc et là encore d’après un copain, il y a un monde fou qui fait cette boucle, donc pour moi Niet !
    Je connais les Alpes pour y avoir skié pendant 25 ans et mon plus beau souvenir restera la descente de la vallée blanche jusqu’à Chamonix depuis l’Aiguille du Midi (3842m).
    Il y a encore tellement de belles choses à voir dans les Pyrénées, qu’il n y a pas besoin d’aller voir ailleurs même si c’est beau aussi.

  7. florence rella

    Superbe boucle, on l avait fait nous par lesponne, c est un coin superbe. Super topo, très bien détaillé comme d habitude, des photos de grandes qualités. Bravo pour ce récit. Bonne soiree, bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Liste des Topos et Randonnées Météo Montagne  

    refuges dans les Pyrénées

Cartographie Topopyrénées

Commentaires récents

Les Sentiers de la Mer

Les sentiers de la Mer

Contact Mail

S’abonner au site Topopyrénées

Entrez votre adresse e-mail

Entièrement gratuit Voir Ici

Archives