Select Page

Randonnée Corona del Mallo (2535m)

Randonnée Corona del Mallo (2535m)
  • Date: le 10.10.2015 – Espagne – Départ: Parking la Cuniacha (1365m)
  • Boucle: Dénivelé +1250m – (3h30+3h00)= 6h30 – 11 km – Niv: Montagnard
  • Aller/Retour: Dénivelé +1300m – (3h30+3h30)= 7h00 – 13 km – Niv: Randonneur

Corona del Mallo (2535m) en circuit par le couloir del Burro,
les sommets de Peña Blanca, retour par le col de Covachirizas et le lac de Piedrafita.

Depuis le bas de la vallée de Tena en Espagne, la sierra de la Partacua attire tous les regards du randonneur par sa beauté sauvage et sa majestueuse muraille, elle s’étend sur plus de 8 km de long de la Punta Cochaldo (Sud) jusquà la Pala de Los Rayos (Nord) avec la Peña Telera (2764m) point culminant de cette chaîne. Le sommet de la Corona del Mallo n’est pas très connu et pourtant cette randonnée en boucle est aussi jolie que celle de la Telera. Le circuit reste cependant réservé aux montagnards aguerris mais les randonneurs pourront faire ce sommet en aller/retour et apprécier les fabuleux paysages depuis la crête sans danger.

.

_ _ _ _ _ Google_Earth_logo _ _ _ _ _

.

Difficultés: Passages un peu aériens pour l’aller.  Pour le retour: Pentes herbeuses raides, désescalade cheminée Niv: III (corde pour sécuriser les moins aguerris, pas de relais), long pierrier très raide depuis le col de Covachirizas pour rejoindre le lac de Piedrafita. Cotation technique:

Pour l’aller/retour: pas de grosses difficultés en l’absence de neige, si ce n’est de faire attention à la descente dans le couloir del Burro.

.

Après avoir passé le village de Piedrafita de Jaca, départ depuis le parking la Cuniacha (1365m) (1km au-dessus du village de Piedrafita).

Descendre la route sur une centaine de mètres en direction du Sud-S.E par là où vous êtes arrivés et prendre la piste de droite après le panneau en direction du Sud.

.

Après une dizaine de minutes de marche,prendre à droite au niveau du cairn (1400m),

.

puis s’élever vers l’Ouest en suivant les cairns se trouvant non loin du Barranco Feneros.

.

Nous sommes en automne et les couleurs des arbres sont magnifiques !

.

Pas beaucoup de cairns pour se repérer, en gros il faut monter en direction de l’Ouest.

.

Derrière nous.

.

Sortie du bois vers 1450m avec droit devant nous, notre premier objectif de la matinée:

La Peña Blanca (2314m).

.

.

Superbes couleurs d’automne.

.

Vers 1570m, passer la clôture et s’élever en direction du couloir del Burro (Sud-Ouest).

Pour ceux qui font l’aller/retour, vous pourrez revenir par le lac de Piedrafita à partir du bas de l’Arche de Sarronal que l’on voit depuis cette photo.

.

.

La montée du couloir del Burro.

.

Cabane (1612m).

Pour le lac de Piedrafita, contourner la cabane par sa droite et aller vers le Nord-Ouest (1 km).

.

L’Arche de Sarronal (1860m).

.

Début du couloir del Burro 1760m (1h30 depuis notre départ)

.

On y monte un peu hors sentier et comme vous pouvez le constater c’est raide !

.

Ce n’est pas pour rien qu’on l’appelle le couloir del Burro (en Français: couloir du Mulet)

.

.

En prenant de la hauteur, les 3000 au loin commencent à se montrer.

.

L’itinéraire de montée est très facile, il suffit de suivre le couloir jusqu’à son extrémité.

.

Puis vers 2180m, virer à gauche en direction du Sud.

.

.

A quelques mètres du col, vue sur la crête que nous allons emprunter.

.

Col sans nom (2240m) au pied de notre premier sommet que nous devrons contourner pas la gauche.

(50 minutes depuis le bas du couloir et 2h20 depuis le parking)

.

La Peña de Oroel (1769m).

.

Le canyon d’Ordesa avec le Mont Perdu (3355m) à gauche de la photo.

.

La Peña Petruso (2198m)

.

Le panorama côté vallée de Tena est splendide.

.

Le lac de Búbal, 1200m plus bas.

.

Pour monter au premier sommet, il faut le contourner par sa gauche (Ouest).

.

.

.

Puis revenir vers l’Est pour se hisser facilement au sommet.

.

.

L’arrivée à la Peña Blanca (2314m).

.

Très joli panorama à 360°.

.

Panorama vers la Telera (2764m).

.

L’essentiel du dénivelé a déjà été fait,

.

il ne reste plus qu’à suivre plus ou moins la crête (Nord-Ouest) jusqu’aux deux prochains sommets.

.

Avec de très jolis points de vues de part et d’autres, un vrai régal pour nos yeux !

.

Direction vers une petite arche naturelle.

.

.

Nous laissons la Peña Blanca définitivement derrière nous.

.

Il est certainement possible de rester plus ou moins sur le fil de crête mais notre objectif principal est de rejoindre au plus court la Peña Blanca alta.

.

Arche naturelle.

.

Le Palas (2974m) et le Balaitous (3144m).

.

Vers la Montañesa (2295m).

.

Nous continuons notre itinéraire en ayant un peu décroché de la crête.

.

Vers 2400m, à la base de cette petite barre rocheuse,

.

nous bifurquons à droite pour rejoindre le fil de crête (Est).

.

Le Paysage est grandiose.

.

Remonter vers la droite (flèche).

.

A partir d’ici, les vues sont vraiment superbes !

.

.

Le couloir del Burro que nous avons grimpé à la montée.

.

Vers le Balaitous (3144m).

.

Nous sommes sur la crête que nous n’allons plus quitter jusqu’au Corano del Mallo.

.

.

4 sommets à plus de 3000m.

Balaitous (3144m), Pics d’Enfer (3082m), Vignemale (3298m) et le Pic Long (3192m).

.

Pour les randonneurs:

En l’absence de neige et par beau temps, il n y a aucune difficulté pour se hisser jusqu’ici.

.

Sandrine et Mariano.

.

Grâce au prodigieux travail de l’érosion,

la nature a créé ici des décors parmi les plus beaux des Pyrénées.

.

.

.

.

Oui,  l’on se sent tout petit (Mariano)

.

Suivre le fil de crête.

.

.

.

.

.

Sommet de la Peña Blanca alta (2512m). 3h20 depuis le départ (pauses comprises)

.

La Corona del Mallo (2535m) qui n’est qu’à 15 petites minutes d’ici.

.

Concernant les vues, elles sont toujours aussi belles !

.

La crête que nous avons faite en partie depuis le col sans nom.

.

Vers le Sud-Ouest.

.

Pour le sommet de la Corona del Mallo, continuer en suivant la crête.

.

Deux options s’offrent à vous:

soit gravir la petite éminence (Niv II) ou tout simplement rester sur la vire.

.

.

.

Nous choisissons la montée par la petite cheminée (niv: II).

.

Jean-Claude.

.

.

.

On voit bien sur cette photo qu’il est beaucoup plus simple et moins dangereux de rester sur la vire, mais à condition que la vire ne soit pas enneigée ni verglacée !

.

Sommet de la Corona del Mallo 2535m (3h30 depuis le départ).

.

Sommet qui ne paie pas de mine mais quel panorama !

(Cliquer ci-dessous pour le visualiser, taper F11 pour le voir en plein écran)

Camera-Panorama-Automatique

.

La Peña Telera (2764m) voir la randonnée Ici

.

De la Telera (2764m) aux Pics d’Enfer (3082m).

.

Au premier plan, la Peña Campanal (2392m) que l’on peut aller visiter (-150m de dénivelé en 20 mn)

Il y a également la possibilité depuis la Peña Campanal de rejoindre le pierrier de Covachirizas et descendre directement au lac de Piedrafita, mais je vous le déconseille fortement, il est préférable de revenir à la Corona del Mallo et de suivre ce topo, voir les explication plus loin pour ceux qui font le circuit.

.

Que des beaux sommets !

.

Le massif du Vignemale et ses 3000 !

.

Du Pic de Serrato (2888m) à la diente de Batanes Oriental (2910m).

.

Encore une belle fourchette de 3000 !

De la Munia (3133m) à la Peña Sabocos (2757m).

.

Le Pic Long (3192m) et le Pic de Campbieil (3173m).

.

La Peña Montañesa (2295m).

.

Sa majesté le Pic du Midi d’Ossau  (Voir la traversée petit Pic grand Pic d’Ossau)

.

Un Vautour.

.

Envergure non loin des 2m80 !

.

.

.

La crête que nous avons cheminée sans difficulté.

.

La montée finale à la Peña Telera (2764m).

.

.

.

Le début de cette longue chaîne de la Partacua.

.

Le barrage de Búbal (1400m plus bas).

.

La Peña Telera et son fameux Paso Horizontal, qu’il ne faut surtout pas franchir avec de la neige !

.

Il est là !

Aucun problème par temps sec, mais par temps de neige la moindre glissade et c’est 800m de chute libre ! ! !

.

L’Arche de Sarronal (1860m).

.

Après être restés 1h au sommet, le retour ! ! !

important: lire ce qui suit . . . .

Randonnee-Corona-del-Mallo-2535m_110

.

Pour ceux qui ont le niveau Randonneur, le retour se fera impérativement par le même itinéraire que la montée jusqu’au bas de l’Arche de Sarronal et ensuite faites le choix de descendre soit par le lac de Piedrafita ou par le même sentier que ce matin, pour les autres (niveau Montagnard), suivre ce topo:

.

Pour le retour, nous empruntons la vire.

.

Puis, nous plongeons vers le col de Covachirizas sans y aller vraiment.

.

En effet, il est impossible de rejoindre le col directement à cause d’une barre rocheuse.

.

Voilà l’itinéraire de descente pour rejoindre sans trop de difficulté le col de Covachirizas.

Descendre une pente herbeuse assez raide puis désescalader une cheminée (Niv III).

.

.

Nous sommes concentrés à chercher le meilleur itinéraire de descente malgré les beaux paysages qui s’offrent à nous !

.

Et comme vous le voyez sur cette photo, il ne faut surtout pas se tromper !

.

La vue sur le lac de Piedrafita (compter 2h10 pour y arriver).

.

Ibón de Piedrafita (1620m).

.

La pente est très raide et une glissade sur l’herbe est vite arrivée, soyez vigilants !

.

Choix du couloir: Prendre celui de droite qui est beaucoup plus court que celui de gauche, et ainsi éviter de trop remonter par la suite.

.

.

.

Le haut de la cheminée ou du couloir.

.

Cheminée très dangereuse où il est préférable de rester concentré à cause d’une part de la pente qui est très raide comme vous pouvez l’imaginer, mais c’est surtout les gravillons qui risquent de vous faire faire un beau soleil si vous ne restez pas vigilants.

.

.

Partir dans un premier temps vers la droite,

.

puis descendre vers le bord droit de la cheminée là où il y a le moins de gravillons.

.

Mariano dans la cheminée.

.

Important !

même si on le répète souvent, tester vos prises surtout quand le rocher est pourri comme ici !

.

Jean-Claude décroche la corde et nous rejoint.

.

A la fin de la cheminée, il est préférable de partir à droite.

.

En faisant attention,

.

puis repartir à gauche pour éviter la pente qui est ici, très raide !

.

Je donne des explications, mais n’oubliez pas que cet itinéraire est pour des Montagnards Aguerris et donc habitués à ce genre de terrain.

.

.

Les difficultés sont maintenant en grande partie derrière nous.

.

D’après cette photo la pente ne parait pas très raide depuis le haut de la cheminée, et pourtant:

A titre de comparaison,  je préfère descendre 10 fois la 2em cheminée de l’Ossau que celle-ci !

.

Après cette difficulté,

.

il ne reste plus qu’à rejoindre en quelques minutes le col.

.

Compter 10 minutes entre le bas de la cheminée et le col.

.

La Peña Covachirizas (2657m)

Souvenir de notre retour en boucle avec Laure pour franchir cette barre rocheuse (Ici)

.

Collado de Covachirizas (2361m).

.

50 minutes depuis le sommet de la Corona del Mallo.

.

Il nous faudra 45mn pour descendre ce grand et long pierrier et 1h20 pour atteindre le lac.

.

Le pierrier est un peu mouillé ce qui rend la descente beaucoup plus confortable que lors de mon ascension à la Peña Telera où nous faisions avec Laure 1 pas en avant pour 2 en arrière.

.

Si vous avez lu ce topo depuis le début, je vous ai parlé que l’on pouvait rejoindre le pierrier depuis la Peña Campanal (2392m), je ne voulais pas vous en parler, mais comme il existe sur la cartographie de Topopirineos et sur quelques rares topos du web.

Si malgré mes recommandations, vous revenez par cet itinéraire, ne le faire que par beau temps et en l’absence d’humidité et de neige bien sûr. Même pour des montagnards aguerris et ayant l’habitude des terrains croulants, vous n’avez pas droit à l’erreur, la moindre glissade serait à coup sûr mortelle si vous ne vous arrêtez pas dans les deux mètres qui suivent.

.

Voilà, je me devais de vous en parler.

.

Mais honnêtement, il est préférable pour ceux qui veulent aller faire la Peña Campanal de remonter à nouveau au Corona del Mallo (20 minutes) et de redescendre par ce topo.

.

Retour à la randonnée avec ce pierrier qu’il est préférable de descendre par sa gauche.

.

.

Il n’est pas rare de glisser sur une dizaine de mètres avec pierres et gros blocs sous vos pieds.

.

Vers la Telera.

.

.

Fin du Pierrier.

.

Le lac est en vue mais il faudra encore une bonne 1/2 heure pour l’atteindre.

.

En effet, il y a une barre rocheuse que l’on ne voit pas sur cette photo,

.

et qu’il faut franchir dans sa partie de droite.

.

.

Lac de Piedrafita (1620m) 2h10 depuis le Corona det Mallo.

.

Suivre dans un premier temps el barranco del Bojle (Nord-Est).

.

Puis le balisage et les cairns jusqu’au parking.

.

Nous retrouvons les belles couleurs de ce matin.

.

Retour à la voiture, nous avons mis 3h10 depuis le sommet du Corona del Mallo (pauses comprises).

Retour-Haut-de-Page

Topo-Corona

Topo-2535m

About The Author

7 Comments

  1. Jo Iriart

    bonjour Mariano
    Corona del Mallo en boucle, belle rando avec Telera en prime faite aujourd’hui, crachin au Pourtalet, grand bleu à Formigal, au départ j’ai, quelque peu louvoyé entre buis et parcelles herbeuses puis retrouvé les cairns, la raideur du couloir del Burro est adoucie par la présence de nombreuses fleurs, asters, edelweiss, moi l’ancien qui fonctionne à l’ancienne décide enfin d’acheter un GPS, un Garmin Etrex 30 x, 3,7 Gigas de mémoire, 2000 points; 200 traces, fonctionne sous piles, autonomie annoncée 25h, une batterie rechargeable est-elle un + ? après je compte télécharger la carte Pireneos
    en tous cas bravo pour votre site qui est une mine d’infos, de belles photos, de belles randos
    l’été dernier je vous avais rencontré vous et OVS au pene Nere au dessus de Sers
    Salutations montagnardes
    Jo

  2. Françoise

    Bonjour Mariano
    Encore une superbe randonnée pour de vrais montagnards, dans un paysage de rêve
    Bravo à tous!
    Et merci à toi Mariano de nous les offrir au travers de tes explications, de tes conseils; le tout très bien imagé, comme d’habitude!
    Bien amicalement
    Françoise

  3. serge

    Bonjour Mariano
    super topo.
    Et ces couleurs d’automne un régal pour les yeux.

  4. Fred

    Merci pour ces photos une fois de plus!
    Je ne suis allé qu’une seule fois à Ordessa (j’avais 15 ans),des souvenirs grandioses que j’en ai + vos topos sur l’Espagne, c’est sur je pense qu’il faut que l’été prochain, j’y aille en pèlerinage ^^
    Bravo Mariano pour avoir apporté du soleil dans ma journée de bureau

  5. gastineau Michèle

    Bravo les acrobates!…….Merci pour ces magnifiques images,Mariano.Merci aussi à Dame Nature.Amicalement

  6. Pellizza

    C’est toujours aussi beau et tes photos aussi.vite que je revienne avec vous.Bises

  7. Boichut Chantal

    une merveille de promenade !!! un délice !
    très belle découverte ! un grand merci

    bien cordialement chantal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La vallée d’Ossau en hiver

Liste des Topos et Randonnées Météo Montagne  

    refuges dans les Pyrénées

Cartographie TopoPyrénées

Les 6 derniers commentaires

Les Sentiers de la Mer

Les sentiers de la Mer

S’abonner aux articles

Nombre d'abonnés inscrits à ce jour:

Contact Mail