Select Page

Randonnée Pico Borón (1327m) par les crêtes de Los Pepes y el barranco del Diablo

Randonnée Pico Borón (1327m) par les crêtes de Los Pepes y el barranco del Diablo

El Pico Borón (1327 m) por la cresta de Los Pepes y el barranco del Diablo

Une randonnée sauvage avec une diversité de paysages tout au long du parcours, un itinéraire un peu technique dans sa première partie avec 3 passages où il faut s’aider des mains (escalade facile), un très beau panorama au sommet avec une vue splendide sur les Mallos de Lazas et une vue plongeante imprenable sur le lac de Vadiello.

Pour finir, une descente dans le barranco del Diablo où il est interdit de s’éloigner de l’itinéraire sous peine de se mettre réellement en danger !
La fin du parcours au niveau du lac de Vadiello est superbe avec des couleurs et des contrastes magnifiques que seul l’Aragon sait nous offrir.

.

_ _ _ _ _ Google_Earth_logo _ _ _ _ _

.

Difficultés: La montée raide au col de los Pepes depuis l’Ermitage est à faire uniquement par temps sec, un ressaut plus raide juste avant le col peut demander l’assurance d’une corde. Sur la crête de los Pepes, 3 ressauts à franchir avant d’atteindre la jonction avec l’itinéraire de la voie normale (Prévoir des baudriers et une corde de 10m pour ceux qui ne sont pas à l’aise, un seul spit dans le deuxième ressaut), pas de difficulté pour la montée au sommet. Le retour par le barranco del Diablo demande une attention toute particulière, pentes très raides où il est très facile de s’égarer !

N’entreprendre cette descente que si vous êtes en possession d’un Gps avec une trace fiable (la télécharger ci-dessus), être un montagnard aguerri et expérimenté (en aucun cas, ne faites pas cette descente seul !) il est préférable de revenir par la voie normale pour plus de sécurité:

Voir le topo du Borón par la voie normale (Niv Montagnards)

.

Rappel: Je ne pourrai être tenu responsable des risques d’accidents encourus par les lecteurs utilisant la trace gpx et décline toute responsabilité dans l’hypothèse d’un accident sur ce topo comme sur tous les topos et Itinéraires suggérés dans ce site web.

.

Départ depuis le virage 700m avant le parking du barrage de Vadiello.

.

Suivre le sentier partant vers l’Ouest.

.

.

.

.

Après 10 minutes de marche (740m), prendre le sentier de gauche rentrant dans la forêt  de Los Terreros (Ouest).

.

.

Nous sortons de la forêt après 20 minutes de marche.

.

Camino Natural de la Hoya de Huesca.

.

De nouveau dans la forêt, cette fois-ci dans la Forêt de Vadiello.

.

.

Des chèvres sauvages nous guettent !

.

Altitude 850m, (50 mn) Belle vue sur le col de Los Pepes et sa dure montée qui nous attend.

.

Quelques indications sur la 1er partie du parcours qui n’est à entreprendre que par temps sec.

.

Nous redescendons de quelques mètres pour arriver à l’Ermitage.

.

Une chèvre sauvage.

.

Ermitage ou Cueva de San Chinés (820m) 55 minutes depuis notre départ.

.

Ermitage en ruine.

.

Coucou !

.

Depuis l’ermitage,

.

redescendre de quelques mètres jusqu’au barranco de la peña Foratata.

.

Puis, commencer la rude montée vers le col de Los Pepes.

.

Quelques cairns sont là pour vous indiquer la direction (Nord-N.E).

.

.

Les parois vertigineuses de la Peña Foratata.

.

C’est parti pour +350m de dénivelé en 800m !

.

De très beau paysages tout le long de cette randonnée où la flore est bien plus en avance que chez nous.

.

.

Inutile de vous dire que sur ce terrain pentu les trails sont à proscrire !

.

.

.

.

.

Oui ça monte !

.

.

Mariano et Laurent.

.

Une pente bien raide !

.

Derrière nous.

.

Nous ne sommes plus très loin du col.

.

Un petit ressaut un peu plus raide que la montée, nous oblige à sortir la corde.

.

Les deux filles du groupe: Nicole et Sandrine.

.

.

Col de Los Pepes (1150m).

50 minutes depuis le bas de l’Ermitage et 1h50 depuis notre départ.

.

350m plus bas, l’Ermitage où nous étions tout à l’heure (nous avons mis 50 mn jusqu’au col).

.

Depuis le col vue sur l’objectif de la journée: El Boron et ses 1327m d’altitude.

.

Le Pic de Los Pepes.

.

Pour atteindre le Pic del Boron,

il nous faudra suivre la crête de Los Pepes (Est-S.E) qui contient 3 petites difficultés.

.

La première à 100m du col de Los Pepes.

.

1er ressaut avec une fissure facile à négocier pour cette première difficulté.

.

Pas de clavijas sur ce ressaut qui reste facile.

.

Un spit est fixé un peu plus loin, certainement prévu là pour une petite descente en rappel pour ceux qui font le retour par cet itinéraire.

.

La vue derrière nous sur le col et le Pic de Los Pepes est superbe.

.

Les deux ressauts suivant ne sont pas très loin.

.

El Tozal de Guara (2077m).

.

.

L’accès au deuxième ressaut se fait très vite.

.

Longer la paroi jusqu’au niveau des premières clavijas.

.

Haute d’environ 8 à 10m.

.

C’est peut-être celle où il faut faire le plus attention,

.

rétablissement sur vire qui peut être délicat avec un passage exposé.

.

Thierry arrive à son tour.

.

Des clavijas (barreaux en métal)

sont fixées dans la roche pour nous aider à nous hisser en haut de cette courte ascension.

.

Eric est très concentré sur sa prochaine prise !

Faites attention à bien les tester avant, l’une d’entre-elle m’est restée dans les mains ! ! !

.

.

.

Reste plus que Laurent qui n’a aucun soucis pour nous rejoindre, il est dans son domaine !

Voir son blog ( Pyrénées Passion )

.

Vue sur la Peña Foratata et l’Ermitage où nous étions tout à l’heure.

.

3em ressaut, c’est certainement celui qui comporte le moins de difficultés.

.

Des clavijas sont toujours là pour vous aider à passer cette petite difficulté.

.

.

Franck.

.

Patrick et Eric les hommes en bleu !

.

Vue derrière nous sur les ressauts que nous venons de franchir depuis le col de Los Pepes.

.

Il ne reste plus qu’à suivre la crête de Los Pepes jusqu’à la jonction de l’itinéraire de la voie normale.

.

.

Jonction des deux crêtes: Crête de Los Pepes et crête de Lazas.

.

Nous faisons un peu les montagnes Russes.

.

.

.

.

La jonction est faite avec l’itinéraire de la voie normale

qui est tout de même réservée à des randonneurs confirmés malgré son appellation (voie Normale).

.

La vue sur le Lac de Vadiello et los Mallos de Lazas est tout simplement une pure merveille !

.

Merci Dame Nature pour nous avoir à travers les siècles façonnée cette belle carte postale.

.

.

Redescendre vers le col de Ligüerri pour se retrouver au pied du Boron.

.

.

.

Un Percnoptère d’Egypte.

.

Superbe !

.

Le vautour percnoptère est un petit vautour dont les couleurs dominantes sont le noir et le blanc à l’âge adulte. Ses ailes sont blanches sauf l’extrémité noire. Queue blanche en forme de coin.

.

La face et la gorge sont nues, couvertes de peau jaune. Plumes de la nuque hérissées, jaunâtres.

.

Les deux sexes sont semblables.  Les jeunes ont un plumage brun foncé sauf le croupion crème. Bec jaunâtre, pattes rose pâle.

.

.

Compter 20 petites minutes pour monter au sommet du Boron depuis le col.

.

Col de Ligüerri (1140m).

.

.

Aucune difficulté pour se hisser en haut du Boron depuis le col.

.

La vue sur les Mallos de Lazas est splendide !

.

.

Zoom sur le col de los Pepes où nous étions 1h20 plus tôt.

.

.

.

.

.

Pico Borón (1327m).

.

Nous avons mis 3h10 depuis le départ (compter entre 3h et 3h30).

.

La photo du groupe:

.

La Panorama à 360°

camera-panorama

C’est parti pour nous les photographes, et c’est pas ce qui manque,

y a de la concurrence !

.

Je ne sais pas si je suis meilleur que mes copains, mais dans tous les cas,

 c’est sûr que c’est moi qui a le plus gros engin ! ! !

.

El Pico Fragineto (1734m) avec au loin derrière el Tozal de Guara (2077m).

.

Je n’ai plus de superlatifs pour d’écrire ces paysages sublimes !

.

El Río Guatizalema.

.

.

Vers le Sud avec le circuit des Ermitages de Vadiello.

Je vous recommande ce petit circuit facile rien que pour la vue sur les Mallos de Lazas.

.

.

.

.

.

.

Río Guatizalema.

.

Des Vautours au loin . . . .

.

C’est parti pour une série de clichés.

.

.

Ça aurait été plus sympa s’ils venaient de face !

.

.

.

.

.

Au loin le canyon d’Ordesa encore bien enneigé.

.

La Mitra (943m).

.

El Tozal de Guara (2077m).

.

Après être restés une petite heure au sommet retour par le même itinéraire jusqu’au col de Ligüerri.

.

La vue sur les Mallos de Lazas pendant toute la descente jusqu’au col est grandiose !

.

.

.

.

Cuello Ligüerri (1140m) 15 minutes depuis le sommet.

Attention ! ! !

Les montagnards confirmés équipés d’un Gps avec une trace fiable pourront s’ils le désirent faire le retour par el Barraco del Diablo.

Pour les autres, revenir par la voie normale Cliquer Ici pour le retour par la voie normale

.

Même pour les gens réfractaires au GPS, je vous conseille vivement de ne pas entreprendre cette descente sans lui et sans une trace valable faite sur le terrain, en effet il est très facile de s’éloigner du bon itinéraire dans un terrain très accidenté et pentu et de très vite se retrouver au-dessus des barres rocheuses de plus de 40m, sans compter les risques de glissades sur des pentes très abruptes, il vous suffit de visualiser le profil de ce topo pour mieux comprendre.

Dans tous les cas, même si je me répète, Je ne pourrai être tenu responsable des risques d’accidents encourus par les lecteurs utilisant la trace gpx et décline toute responsabilité dans l’hypothèse d’un accident sur ce topo comme sur tous les topos et Itinéraires suggérés dans ce site web.

.

C’est un peu Koh Lanta, sauf que là ce n’est pas du cinéma ! ! !

.

La première partie jusqu’à 1000m d’altitude n’est pas très difficile malgré l’absence de cairns et de traces vertes.

.

Descendre vers le Sud-Est.

.

.

.

Descendre ce pierrier à droite de ce petit arbuste.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

A la fin de ce grand pierrier, vers 1000m d’altitude, commencer à chercher sur votre gauche des cairns ou des traces vertes mais en aucun cas,  ne partez pas sur votre droite.

.

Malgré nos 2 Gps,  nous avons quand même manqué l’embranchement, c’est pour vous dire la difficulté du terrain alors sans Gps je n’imagine même pas.

.

Nous continuons notre descente alors que le vrai itinéraire est sur notre gauche.

.

Le Paysage lui est somptueux mais nous avons d’autres préoccupations en tête,

retrouver le vrai itinéraire !

.

Vers là, nous allons tout droit sur des barres rocheuses de plus de 40m.

.

Nous remontons d’une centaine de mètres.

.

La vue se passe de commentaires ! ! !

.

Le groupe nous attend pendant que nous cherchons le cairn ou une trace verte.

.

La difficulté c’est que nous ne sommes pas très loin du véritable itinéraire (50m) mais une muraille nous sépare des deux vallons et nous masque celui par où l’on doit descendre.

.

Eurêka !

Nous avons enfin trouvé le cairn et une trace verte, cette fois-ci c’est bon nous sommes sur le bon itinéraire, et n’en déplaise aux gens qui sont réfractaires au GPS, moi je lui dis Merci ! ! !

.

Le groupe nous rejoint non sans mal.

.

.

.

.

Encore une trace verte, il y en a pas beaucoup !

.

.

Nous restons bien à gauche du vallon, presque contre la paroi.

.

Malgré que l’on soit sur le bon itinéraire, il faut rester très vigilants, une glissade est vite arrivée.

.

Jean-Claude et Thierry.

.

.

.

.

.

Voilà ce qui nous attendez tout à l’heure si nous n’avions pas rectifié, 40m de barres rocheuses !

.

Le Barranco del Diablo n’est plus très loin . . . . .

.

.

Le petit vallon que nous venons de descendre ou plutôt un mur !

.

.

.

Une petite barre rocheuse nous empêche d’accéder directement au Barranco del Diablo.

.

Et il faudra pas mal de temps pour trouver un passage dans cette petite barre rocheuse.

.

Il faut s’accrocher aux branches.

.

Puis la petite ouverture sur le pierrier.

.

Pierrier qui nous conduit directement en bas du Barranco del Diablo.

.

On y est presque.

.

.

Voilà, le groupe est enfin au niveau du Barranco del Diablo, non sans mal ! ! !

1h35 de descente depuis le col (1h50 depuis le sommet).

.

Il ne reste plus qu’à suivre le Barranco del Diablo.

.

.

Rien de comparable à tout à l’heure,  mais ce n’est pas encore la ligne droite de Longchamp !

.

.

.

.

Le pont del Diablo (740m) 2h depuis le col  Ligüerri et 2h15 depuis le sommet.

.

Les difficultés sont maintenant réellement derrière nous.

.

Nous retrouvons un sentier bien marqué qui va nous mener au beau lac de Vadiello.

.

Après les paysages diversifiés que nous avons rencontrés tout au long de cette journée, le plus beau restait à venir !

.

.

Des couleurs splendides !

.

C’est beau !

.

.

.

Panorama:

.

.

.

.

.

.

Retour à la civilisation.

.

.

.

.

.

.

Le tunnel qui rejoint le barrage de Vadiello.

.

Los Mallos de Lazas vues d’en bas.

.

Le lac de Vadiello.

.

Le parking du barrage de Vadiello.

.

La fin de l’itinéraire de la voie normale avec les randonneurs espagnols qui étaient avec nous au sommet et qui n’ont pas osé nous suivre dans la descente del barranco del Diablo.

Merci à Marie une des randonneuse du groupe espagnol de m’avoir récupéré mes bâtons de marche oubliés à l’arrivée, il me seront ramenés à Pau par un amis français habitant Saragosse, gracias Maria.

La vidéo qu’ils ont faite est superbe, voir ci-dessous:

.

Des Iris.

.

Retour à la voiture (3h depuis le sommet du Boron).

.

Que dire de plus, une superbe journée passée avec des gens sympa sous un très beau ciel bleu alors que ce matin en passant la frontière du Pourtalet il neigeait ! ! !

.

Retour-Haut-de-Page

Topo-Boron

Topo-1327m

About The Author

10 Comments

  1. Jeliazovski Anaïs

    La semaine dernière, j’ai fait la descente du Boron toute seule sur Vadiello sans connaitre la zone, j’avais juste une carte et pas de GPS, je confirme que la descente est dangeureuse, les cairns et repères quasi absents, très difficiles à suivre… des éboulis en pente raides s’écroulant sous les pas… je me suis vue en grosse difficulté, à plusieurs reprise suspendues aux maigres arbustes et devant re-grimper certaines arêtes, cherchant du regard la faille menant au bas de la descente. Au moment où je pensais remonter au col, j’ai vu les traces de sangliers, je les ai suivies et elles m’ont menées à travers les vires jusqu’au fond du canyon El Diablo… mais encore trop haut et j’ai dû descendre plusieurs ressauts de quelques mètres en technique d’opposition pour arriver enfin à cette passerelle… j’ai eu chaud ! J’ai remercié la montagne, les fées et les génies des bois, et… le sanglier !

  2. Laure

    Topo précis et complet encore un fois, chapeau, il nous a accompagné durant toute cette belle boucle faite le 30/12/2015.
    Je confirme toutes les alertes de Mariano: à faire avec de bonnes chaussures de rando bien accrochantes, clavijas fines ou manquantes (elles ressemblent plus à des tiges filetées qu’à des clavijas!); marquage (traces vertes et cairns) vers le barranco del diablo en pointillés puis absents, descente quasi tout le temps dans la caillasse croûlante, parois du baranco extrêmement glissantes à cette période.
    Et je confirme également tous les points positifs énumérés dans ce super topo: c’est beau, dépaysant et sauvage!
    Encore une fois, merci Mariano…

  3. Jesús

    Salut Mariano. Je suis content que vous avez aimé la vidéo et vous avez ajouté à la fin de votre excellent rapport.
    Cordialement,
    Jésus
    à bientôt

  4. Kintaro

    J’ai refait la randonnée avec ton superbe topo.
    Ce fut un plaisir de partager cette belle randonnée avec toi.
    Randonnée, comme tu le dis, nécessitant un gros niveau,mais que du bonheur … 🙂

    A bientôt pour partager de nouveau de bons moments dans nos belles Pyrénées.

    Franck

  5. fouert

    Dur Dur mais superbe ;Bravo a vous tous et merci pour ces images de pur bonheur.

  6. Laurent

    Encore un topo d’une immense précision agrémenté de superbes clichés à la fois pour montrer l’itinéraire pas évident surtout à la descente, et la beauté des paysages rencontrés lors de cette excursion. J’ai un faible particulier pour celles du percnoptère d’une qualité exceptionnelle. Bravo .
    Une magnifique rando et de belles rencontres…
    Au plaisir de se recroiser ou d’en refaire ensemble

    Laurent

  7. gastineau Michèle

    Bravo les sportifs photographes.Magnifique!A bientôt

  8. gar47

    Hello Mariano
    Une belle randonnée sportive,toujours dans la diversité.Photos magnifiques.
    Amitiés Patrice

  9. Jesús

    Hola Mariano, soy Jesús, coincidimos el domingo en el Borón,eramos el grupo de cuatro, ya me han dicho que te guardan los bastones y que pronto te los haran llegar.
    Te felicito por las fotos y la página que tienes, hace unos meses descubrimos la ruta del Sentir des fenetres, nos gustó mucho el vertiginoso y espectacular recorrido así como los túneles, algún día queremos probar a recorrerla.
    Te dejo el enlace del vídeo que hice del recorrido al Borón. Se os ve un petit.
    Saludos,
    Jesús

    https://youtu.be/4PovL5QKbio

  10. Menu Gilles

    De magnifiques photos qui permettent d’appréhender les difficultés du parcours, on comprend aussi que l’aide des participants est nécessaire pour progresser dans le franchissement des passages délicats.
    Merci de nous faire profiter de votre expérience.
    Aimant les Pyrénées pour les randonnées que j’ai l’occasion d’y effectuer, c’est toujours avec beaucoup de plaisir que je regarde vos topos.
    Une fois de plus merci.
    Amitiés
    Gilles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ascension du Vignemale (3298m)

Liste des Topos et Randonnées Météo Montagne  

    refuges dans les Pyrénées

Cartographie TopoPyrénées

Les 6 derniers commentaires

Les Sentiers de la Mer

Les sentiers de la Mer

S’abonner aux articles

Nombre d'abonnés inscrits à ce jour:

Contact Mail