Mariano, l’homme aux plus de 1000 topos

,

Article Nicole BARBIERO avec l’accord et copyrights de Mariano

Le lien entre ciel et terre.

Mariano

Je n’ai pas trop l’habitude de passer de la pommade sur le dos de personnes que j’apprécie, mais, lorsqu’on rencontre Mariano la première fois, et qu’il accepte de passer du temps avec un amoureux de la montagne comme mon mari, (et régulièrement scotché sur son site internet), juste pour être dans le partage, pour fêter sa retraite avec lui en guise de cadeau, et bien, ça donne envie de parler de lui. Même s’il n’aime pas trop cela.

Ma première rencontre s’est faite téléphoniquement, et lorsque je lui parle de la surprise que je prépare à mon mari Gilbert, il est partant. En vacances à Argeles Gazost, je profite donc pour lui organiser une journée avec Mariano. Nous nous apprêtions à partir en randonnée tous les deux. Je demande à mon mari de se garer sur le parking du camping et me demande pourquoi. Rires.

Il me voit descendre de la voiture et aller vers un homme qu’il ne reconnaît pas tout de suite. C’est lorsqu’il s’est approché qu’il est sidéré par la surprise qu’il l’attend. Merci merci merci Mariano.

C’est un homme discret et pourtant médiatiquement connu. Rires. Merci à toi mon Ami.

Mariano (De Gracia) habite Pau. Un passionné de la montagne qui met ses connaissances de l’informatique et du terrain, a répertorié gratuitement plus de 1500 itinéraires de randonnée depuis 2007 à ce jour, et, il les met au service des amoureux de la montagne sur son site internet.

Tous les « aficionados » de la montagne l’utilisent. Et notre amie Google, sans le citer, fait référence à son site dès que vous effectuez une recherche en lien avec la montagne : Sommet xxxx, trace XXXX = Topopyrenees.

On peut donc dire que Mariano en est le père. Il en prend soin comme un enfant.
Prenez du temps pour parcourir son site, et si vous vous y connaissez un minimum en informatique, vous prendrez la mesure du nombre d’heures que Mariano passe pour son plaisir avant tout, bien sûr, mais aussi pour permettre aux montagnards, (marcheurs ou randonneurs) de ne pas se perdre en montagne ou faire des erreurs de parcours et éviter ainsi une catastrophe.

Il est bien placé pour en parler, puisqu’il a failli mourir sur une de ses randonnées.
Tout est parti de là. Mais on va y revenir plus loin.

Pau n’est pas sa patrie de naissance. Il est né en décembre 1956 dans le massif des Picos de Europa. Une magnifique région d’Espagne. Lorsqu’on regarde les paysages de cette contré, on peut mieux comprendre que Mariano, déjà petit, ait été bercé par la montagne.

Il est originaire de Lorraine. Il a quitté son plat pays pour descendre dans le Béarn en 1998 pour des raisons professionnelles. Il a préféré renoncer à la chaleur des Gens du nord et à ses amis pour cette belle région qu’est le Sud-Ouest. C’est tout à son honneur. Il a perdu des Amis en Lorraine, mais il en a gagné des millions d’autres, et la reconnaissance de sportifs professionnels en autre, et d’amoureux de la montagne. Beaucoup ne le connaissent pas, et pourtant ils l’appellent ou lui envoient des mails pour avoir ses « lumières » ou lui proposer de sortir avec lui.

Et quel honneur de passer une journée avec lui. Le grâle. Surtout quand on apprécie son travail.
Et qui mieux que lui pour se présenter.

Mariano peut-on en savoir plus sur vous ?
« Je suis marié sans enfant. Je suis né en décembre 1956, dans le massif des Picos de Europa. Sportif à un haut niveau dans plusieurs disciplines (Football et boules lyonnaises), je me suis pris de passion pour les Pyrénées dès mon arrivée dans la région en 1998.

Toutefois, un parcours difficile du côté du Palas où par méconnaissance de la montagne, j’ai frôlé la mort de très près. A partir de cet instant, j’ai pris conscience des risques des sorties en montagne. L’idée m’est venue à la suite de cet accident, que je pouvais aider les randonneurs à mieux préparer leurs sorties et ainsi minimiser les risques. Le site Topopyrénées est créé en octobre 2007 et mis à jour en Mai 2010 avec WordPress. Très vite, il devient incontournable pour bon nombre de randonneurs.

Sa recette est ici : « Technicien de métier dans mon ancienne entreprise pendant presque 40 ans, j’ai la chance de maîtriser toutes les dernières technologies de l’information et de l’informatique au service du plus vieux sport du monde : la marche… »

Une envie de randonnée dans les Pyrénées ?

Désormais, le réflexe de l’amateur ou du randonneur aguerri est d’effectuer une recherche sur son smartphone ou son ordinateur. À tous les coups, Topopyrénées apparaît.

Le 13 juillet 2021, le site a comptabilisé 9 000 connexions en une journée pour 24 923 pages vues. Et pour cause : plus de 900 itinéraires sont répertoriés. Du Béarn au Pays basque en passant par tous les départements des Pyrénées françaises mais aussi côté espagnol, tout y est.

Mariano De Gracia, 63 ans en est convaincu, « arrivé à 1 000, je lève le pied, promet le créateur de Topopyrénées, »

« Depuis le début de mon aventure sur le terrain en 2004 et en octobre 2007 pour la création de mes premiers topos, voici donc quelques chiffres :

+982.000m de dénivelé (111 fois l’Everest), 13.000km d’effectués pour 6.000 heures de marche sur le terrain + 14.000 heures pour la conception et la création de mes 1.000 topos sans compter les nombreuses heures de maintenance et d’amélioration du site Topopyrénées.

1.002 Topos (La création d’un topo entre 12 et 20 heures)
2 millions de connexions pour l’année 2021
785.885 visiteurs uniques
11 millions 500.000 pages de consultées
300 000 Photos au format 1600×900 pixels et en HD (1920×1080 pixels)
1300 articles de publiés
2.100 Panoramas sur 360°
48 diaporamas PPS et 60 vidéos HD (Les PPS) et (les Vidéos)
Plus d’informations sur : Les-plus-belles-Sorties-de-Topopyrenees (1er Livre numérique de 300 pages sur la chaîne des Pyrénées)

Avec le COVID-19, il aura fallu attendre quelques mois de plus pour pouvoir atteindre l’objectif que s’était fixé Mariano depuis quelques années, à savoir atteindre les 1.000 topos.

Lorsque vous savez qu’un topo prend entre 12 et 20 heures, je vous laisse calculer !

Le site depuis plusieurs années est devenu incontournable pour beaucoup de randonneurs de la région et des vacanciers qui préparent leurs venus dans les Pyrénées. En été l’affluence n’a jamais été aussi forte avec plus de 14.000 connexions par jour pendant les mois de Juillet/Août.

« Mon site est devenu vraiment énorme, il représente à ce jour une base de données riche et unique sur les Pyrénées, c’est un peu mon bébé et je vais essayer dans les prochaines années de continuer à en prendre soins. Je ne vais pas me mettre des objectifs pour les nouvelles randonnées. Je vais continuer à créer des topos avec la même passion qui m’anime depuis le début de mon aventure mais avec un rythme moins soutenu que ces 10 dernières années et en faisant plaisir aux gens que j’aime. Mariano » Avertissements

IMPORTANT :
« Toute personne utilisant, s’inspirant ou discutant d’un des topos présents sur le site doit lire ce qui suit ! Les présentes pages de mon site web décrivent des activités pouvant présenter des risques.

Pour en savoir plus suivez les liens tirés de son site internet : Topopyrénées

Toutes personnes désirant les entreprendre doivent les aborder prudemment et en connaissance de cause. Les topos présentés sur mon site n’ont pas un caractère contractuel. Par ailleurs, les utilisateurs doivent disposer des compétences nécessaires pour savoir les lire, les comprendre et les interpréter correctement sur le terrain. Ils doivent également disposer des compétences techniques indispensables pour pratiquer l’activité concernée. Quelques traces Gps du site ont été tracées manuellement sur cartographie et vérifiées par moi-même sur des logiciels de cartographie. Malgré ces vérifications et contrôles effectués, ne pas leur accorder une trop grande précision. Même les traces relevées sur le terrain (gps garmin 64s) sont à prendre à titre indicatif. Je ne pourrai être tenu responsable des risques d’accidents encourus par les lecteurs utilisant les traces gps et décline toute responsabilité dans l’hypothèse d’un accident sur les Topos et Itinéraires suggérés dans ce site web. Mariano.»

• Les photos sont libres de droits pour une utilisation privée.
• N’hésitez pas à laisser des messages dans les différentes rubriques de ce site.

Article Nicole BARBIERO avec l’accord et copyrights de Mariano

Sommet du Pic du Marboré (3248m) 

.

Sommet du Pic du Marboré (3248m) 

.

Le Montcalm (3077m)

.

Journal Sud-Ouest (24 juillet 2020)

.

Punta d’Icun (2141m)

.

Pic d’Ardiden (2988m)

.

Le Grand Billare (2318m)

.

Mariano au Pic d’Astazou (2622m)

.

Pic d’Arrès (2161m)

.

L’Arbizon (2831m)

.

Peña Foratata Oriental (2341m)

28 réponses
« Anciens commentaires
  1. BOULIDARD, Yvan
    BOULIDARD, Yvan dit :

    Cher Mariano,
    Pour moi ton site est devenu incontournable. En effet je dois restreindre mes activités en fonction de mon âge et surtout de mes problèmes de santé.
    Aussi c’est avec toujours autant de plaisir que je parcours nos chères Pyrénées grace à toi Mariano, grace à tes efforts pour maintenir ton site (ton « Bébé »), ta compétence, ta grande simplicité et ta générosité méritaient amplement cet hommage rendu par Nicole BARBIERO et de beaucoup d’autres personnes admiratives.

    Grand merci et Amitiés de Christiane et Yvan.

    Répondre
  2. Urruty
    Urruty dit :

    Que dire de plus, qui n’aie déjà été dit? Bravo et merci. Randonneuse du dimanche, je ne pars jamais sans avoir consulté vos topos. Je trouve cet hommage qui vous est rendu, magnifique et légitime. Continuez à prendre du plaisir dans nos belles Pyrénées, et à partager vos expériences.

    Répondre
  3. Maevea
    Maevea dit :

    Mille mercis Mariano pour toutes ces magnifiques randonnées, de tous les niveaux, que vous nous partagez généreusement ! Votre site est une mine d’informations. Je ne pars pas faire une rando dans les Pyrénées sans avoir regardé topopyrenees.

    Répondre
  4. DELSOL
    DELSOL dit :

    Bonjour et merci Madame Barbiero pour cet hommage exceptionnel envers un homme exceptionnel, bienveillant et si compétent.
    Amicalement, un « petit » Pyrénéiste.
    Jean-Claude

    Répondre
  5. BILHERE
    BILHERE dit :

    Yo !
    Guerre en Ukraine, dérèglement climatique, crises énergétiques …
    mais « NE DÉSÉSPÉRER DE RIEN  » :
    . nos belles Pyrénées sont là qui nous appellent,
    . l’Ami Mariano est là, qui guide nos pas.
    Elle est pas belle la vie ?
    … la vue aussi 😉
    Milesker Mariano

    Répondre
  6. Lascaray Francine
    Lascaray Francine dit :

    Bonjour Mariano

    Pour couronner l’article de Nicole Barbiero qu’elle pourrait afficher même sur le Figaro
    Pour Vous Mariano, notre grand passionné de nos Pyrénées comme si vous y étiez né
    Du Palas, de votre peur et votre mésaventure d’un jour
    Vos bons conseils nous évitent bien des risques toujours
    Votre humilité et tous vos efforts majorent notre estime bien fort
    Pour Vous, et votre grand partage, pour marcheurs aguerris de tout âge, bravo et merci pour votre engouement
    Poursuivez pour nous, un bon moment
    Très bonne et longue continuation à Vous, tout en profitant aussi de vos proches et de Vous

    Francine

    Répondre
  7. Marie-Aleth LAMY
    Marie-Aleth LAMY dit :

    Merci pour cet hommage que vous faites à notre Ami Mariano.
    J’ ai beaucoup parcouru les Montagnes, Alpes, Jura puis les Pyrénées.
    Avec l’ âge et une santé déplorable, je ne peux plus.
    Mais en  » suivant  » les topos de Mariano j’ai comme l’impression de refaire certaines randonnées.
    Ce sont les Meilleurs Topos que j’ai connus.
    Et quel travail de sa part des heures et des heures, des jours mêmes, pour mettre au point un Topo.
    Merci Madame.
    Merci Mariano que j’embrasse très fort ainsi que Marinette ⚘️❤️⚘️
    Je partage votre article sur ma page Facebook.
    Marie-Aleth Lamy

    Répondre
« Anciens commentaires

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...